Aptitudes canine

 

APTITUDES CANINES INNÉES

 

Capacités innées des chiens ou volonté des maîtres ?

Plusieurs propriétaires de chiens m'ont déjà rapporté leur malaise quant à devoir satisfaire les prédispositions liées à la race de leurs chiens, sous couvert que les en priver serait presque un acte de maltraitance.

Ainsi, parmi les idées reçues qui circulent...
Un berger allemand doit absolument faire du mordant
Un caniche est fait pour les expositions de beauté
Un border collie doit garder les moutons
Un ratier doit partir à la chasse
Un doberman est parfait pour le gardiennage

Concrètement, chaque animal possède certaines aptitudes innées issues de sa lignée. Si ses ancêtres ont été accoutumés à la conservation de ces capacités (de chasse, de défense, de garde de troupeaux...), notamment par des éleveurs de chiens de race, elles seront probablement latentes. Ainsi le chien possèdera un bagage génétique " favorable " pour la mise en pratique de ce potentiel. Remettons maintenant les choses dans leur contexte : s'agit-il des attentes des propriétaires ou des réels besoins des chiens ? Il y a malheureusement souvent amalgame. A titre d'exemple, un maître m'appela un jour pour me dire que son molosse n'aimait pas attaquer un homme sur ordre. Il fallait que je répare cette " erreur de la nature ". Sic. A-t-on pris en compte les envies du chien lui-même ? Est-il forcé d'apprécier les activités choisies pour lui par l'homme, et s'il n'est pas de cet avis, cela fait-il de lui un mauvais chien ? Les standards physiques d'une race sont importants pour son homogénéité, en revanche l'appartenance à une race ne peut déterminer la volonté propre du chien, contrairement aux qualificatifs donnés dans les livres. Un chien peut ne pas aimer ce que l'on attend de lui.


Modifications de l'apparence

A l'autre extrémité, voici une autre dérive anthropomorphique : récemment s'est ouvert à Paris un salon de beauté pour chiens. Les bêtes peuvent bénéficier d'une coupe, d'une teinture de leurs poils, et même de mise en beauté de leurs ongles. Elles peuvent aussi profiter de bains de boue, se faire confectionner un collier de strass et écouter de la musique spécifique pour les chiens.
Va-t-on nous faire croire qu'il s'agit d'amour de l'animal, lorsqu'on lui inflige une modification de sa nature au point même de gommer son odeur avec des parfums capiteux ? De la même façon que l'on ne devrait pas imposer, une activité à laquelle le chien ne trouve aucun plaisir, il est indispensable de se rappeler les besoins primaires de l'animal.
Idéalisant son ami à quatre pattes, voire projetant une image satisfaisante de lui-même sur lui, l'homme en oublie parfois que l'amour, c'est savoir apprécier les différences de l'autre sans chercher à substituer sur lui ses propres désirs...

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site