Groupe 9

25 Races de chiens d’agrément et de compagnie. Bichon Bolonais Bichon Frisé Bichon Havanais Bichon Maltais Bouledogue Français Caniche Carlin Cavalier King Charles Chien Chinois à crète Chihuahua Coton de Tuléar Epagneul Japonais

cavalier king charles

Le Cavalier King Charles est un chien actif, gracieux, bien proportionné, à l'expression douce.

CAVALIER KING CHARLES SPANIEL

ORIGINE : Grande-Bretagne. 

UTILISATION : Chiens d'agrément.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 7 Epagneuls anglais d'agrément. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien actif, gracieux, bien proportionné, à l'expression douce.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Plein d'allant, affectueux, il n'a vraiment peur de rien. Gai, amical, non agressif; aucune tendance à être craintif.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Presque plat entre les oreilles. Stop : Peu accentué.

REGION FACIALE : Truffe : Narines noires et bien développées sans taches de ladre. Museau : La longueur de la base du stop au bout du museau est d'environ 1 ½ pouce (3,8 cm). Le museau va en s'amenuisant. La face doit être bien remplie sous les yeux. Il faut éviter toute tendance au museau en sifflet. Lèvres : Bien développées, mais non pendantes. Mâchoires/dents : Fortes. Articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Yeux : Grands, sombres et ronds mais pas saillants. Les yeux sont bien écartés. Oreilles : Longues, attachées haut. Franges abondantes.

COU : De longueur moyenne; légèrement galbé.

CORPS : Dos : Droit. Rein : Court. Poitrine : Moyenne ; les côtes sont bien cintrées.

QUEUE : La longueur de la queue est proportionnée à celle du corps. Elle est bien attachée, portée joyeusement, mais jamais très audessus de la ligne du dos. La queue n'est pas obligatoirement écourtée. Il ne faut pas en enlever plus que le tiers.

MEMBRES ANTERIEURS : Ossature moyenne, membres droits. Epaules : Bien obliques.

MEMBRES POSTERIEURS : Ossature moyenne. Grassets : Bien placés. Jarrets : Aucune tendance aux jarrets de vache ou aux jarrets fermés.

PIEDS : Compacts, pourvus de bons coussinets, bien emplumés.

ALLURES : Mouvement dégagé et élégant, avec beaucoup d'impulsion de l'arrière. Qu'ils soient vus de devant ou de derrière, les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles.

ROBE POIL : Poil long, soyeux, sans boucles. On admet une légère ondulation. Franges abondantes. Ne doit absolument pas être toiletté.

COULEUR : • Noir et feu : Noir aile de corbeau avec des taches feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, sur la poitrine, les membres et sous la queue. La couleur feu doit être vive. Les marques blanches ne sont pas admises. • Rubis : Unicolore, d'un rouge intense. Les marques blanches ne sont pas admises. • Blenheim : Marques châtain vif bien réparties sur un fond blanc perle. Les marques doivent se scinder de façon égale sur la tête, laissant la place entre les oreilles pour la tache ou pastille qui est très appréciée ( c'est une caractéristique de la race). • Tricolore : Noir et blanc bien espacés et bien répartis avec des marques feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, à l'intérieur des membres et sous la queue. Toute autre couleur ou combinaison de couleurs est à rejeter.

POIDS : 12 à 18 livres anglaises ( 5,4 à 8 kg). Il faut rechercher un petit chien harmonieux entre ces limites de poids.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

chihuahua

Le chihuahua est considéré comme le chien de race le plus petit du monde et porte le nom du plus grand état de la république du Mexique (Chihuahua).

CHIHUAHUA (Chihuahueño)

ORIGINE : Mexique.
 
UTILISATION : Chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 6 Chihuahueño. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le chihuahua est considéré comme le chien de race le plus petit du monde et porte le nom du plus grand état de la république du Mexique (Chihuahua). On admet que jadis ce chien vivait en liberté dans cette région et qu'il a été capturé et domestiqué par les indigènes à l'époque de la civilisation toltèque. Des représentations d'un chien nain appelé « Techichi » qui vivait dans la région de Tula ont participé à la décoration d'éléments architecturaux de cette ville ; ces statues ressemblent de très près au Chihuahua d'aujourd'hui.

ASPECT GENERAL : C'est un chien au corps ramassé, dont les particularités les plus importantes sont la tête en forme de pomme et la queue de longueur moyenne, qui est portée haut et recourbée ou arrondie en demi-cercle avec l'extrémité pointant vers la région lombaire.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot ; on recherche un corps presque carré, surtout chez les mâles ; chez les femelles, à cause de la fonction de reproduction, un corps un peu plus long est admis.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, vigilant, remuant et très courageux.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Tête bien arrondie, en forme de pomme (caractéristique de la race) ; crâne de préférence sans fontanelle quoiqu'une petite fontanelle soit permise. Stop : Bien marqué, prononcé et large vu que le front est bombé audessus de la base du museau.

REGION FACIALE : Truffe : Modérément courte et légèrement relevée ; toutes les couleurs sont admises. Museau : Court ; vu de profil il est rectiligne ; à son attache il est large pour s'amenuiser progressivement vers son extrémité. Lèvres : Sèches et bien jointives. Joues : Peu développées, très sèches. Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux ou en pince. Le prognathisme supérieur ou inférieur ainsi que tout autre articulé défectueux seront sévèrement pénalisés. Yeux : Grands, arrondis, très expressifs, pas saillants, parfaitement foncés ; les yeux de couleur claire sont admis, mais pas recherchés. Oreilles : Grandes, dressées, largement ouvertes ; larges à leur attache, elles s'amincissent progressivement vers leur extrémité qui est légèrement arrondie. Au repos elles sont inclinées latéralement en formant un angle de 45°. COU : Bord supérieur : Légèrement galbé. Longueur : Moyenne. Forme : Plus épais chez les mâles que chez les femelles. Peau : Pas de fanon ; dans la variété à poil long, la présence d'un poil plus long formant crinière est extrêmement souhaitable.

CORPS : Compact et bien construit. Ligne du dessus : Droite. Garrot : Peu marqué. Dos : Court et ferme. Rein : Fortement musclé. Croupe : Large et forte ; presque plate ou légèrement inclinée. Poitrine : Large et bien descendue, côtes bien cintrées ; vue de face, spacieuse, mais sans exagération ; vue de profil, elle descend jusqu'au niveau des coudes ; pas en forme de tonneau. Ligne du dessous : Nettement dessinée par un ventre bien remonté. Un ventre relâché est admis mais pas recherché.

QUEUE : Attachée haut, plate en apparence et de longueur modérée, elle est large à son attache et s'amincit progressivement vers son extrémité. Le port de la queue est une caractéristique importante de la race : en action elle est portée haut en formant une courbe ou un demi-cercle, l'extrémité étant dirigée vers la région lombaire, ce qui participe à l'harmonie de l'ensemble. La queue ne doit jamais être portée entre les membres postérieurs ni enroulée en dessous de la ligne du dos. Le poil de la queue, selon la variété, est en harmonie avec le pelage du corps. Chez le Chihuahua à poil long, le poil de la queue forme un panache. Au repos, la queue est tombante et forme un léger crochet.

MEMBRES ANTERIEURS : Droits et de bonne longueur. Vus de face, les antérieurs forment avec le coude une ligne droite ; vus de profil, ils sont d'aplomb. Epaules : Nettes et modérément musclées. Bonne angulation entre l'omoplate et le bras. Coudes : Fermes et bien au corps, donnent la liberté de mouvement nécessaire. Métacarpes : Légèrement inclinés, solides et flexibles.

MEMBRES POSTERIEURS : Les postérieurs, d'aplomb et parallèles, sont bien musclés ; leurs os sont longs ; en correspondance avec les antérieurs, ils présentent de bonnes angulations des articulations coxofémorales, du genou et du jarret. Jarret : Court avec la corde du jarret bien développée. Vus de derrière, les jarrets sont droits, verticaux et bien séparés.

PIEDS : Très petits et ovales, avec les doigts bien séparés mais pas écrasés (ni un pied de lièvre, ni un pied de chat) ; les ongles sont particulièrement bien cambrés et modérément longs ; les coussinets sont bien développés et très élastiques. Il faut procéder à l'ablation des ergots sauf dans les pays où cette opération est interdite par la loi.

ALLURES : le pas est long, élastique, énergique et actif, avec une bonne extension des antérieurs et une bonne poussée des postérieurs. Vus de derrière, les postérieurs doivent se mouvoir en restant presque parallèles, les empreintes des postérieurs couvrant celles des antérieurs. Quand la vitesse augmente, les membres ont tendance à converger vers le plan médian ( « single track »). L'allure reste élastique, dégagée et facile, la tête haute et le dos ferme.

PEAU : Lisse et élastique sur toute la surface du corps.

ROBE POIL : Il y a deux variétés de poil dans cette race : • Variété à poil court : Le poil est court et bien couché sur tout le corps ; en présence de sous-poil, le poil est légèrement plus long ; un poil clairsemé est accepté à la gorge et au ventre ; le poil est légèrement plus long au cou et à la queue, court sur la face et les oreilles. Il est brillant et de texture douce. Les chiens sans poil ne sont pas acceptés. • Variété à poil long : Le poil doit être fin et soyeux, lisse ou légèrement ondulé ; un sous-poil pas trop dense est recherché ; le poil est plus long autour du cou et forme des franges aux oreilles, à la face postérieure des membres antérieurs et postérieurs et aux pieds ainsi qu'un panache à la queue. Les chiens présentant un poil long et ondoyant ne seront pas acceptés.

COULEUR : Toutes les couleurs dans toutes les nuances et combinaisons possibles sont admises.

POIDS : Dans cette race, on ne tient pas compte de la taille mais seulement du poids. Poids : Poids idéal entre 1.5 kg et 3 kg. Toutefois les chiens entre 500 gr et 1.5 kg sont acceptés. Les sujets pesant plus de 3kg seront disqualifiés.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Dents manquantes. • Persistance des dents lactéales. • Mâchoire déformée. • Oreilles pointues. • Cou court. • Corps long. • Dos voussé ou ensellé ( lordose ou xyphose). • Croupe avalée. • Poitrine étroite, cage thoracique plate. • Queue tordue ou courte ; attache incorrecte. • Membres courts. • Coudes décollés. • Postérieurs serrés.

DEFAUTS GRAVES : • Crâne étroit. • Oeil petit, enfoncé dans l'orbite ou saillant. • Museau long. • Prognathisme supérieur ou inférieur. • Luxation de la rotule.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Sujets agressifs ou peureux. • Type « cervidé » (chien de construction atypique ou extrêmement stylisée : tête finement ciselée, cou long, corps fluet, membres longs). • Sujets présentant une fontanelle importante. • Oreilles tombantes ou courtes. • Corps extrêmement long. • Absence de queue. • Dans la variété à poil long : poil très long, fin et ondoyant. • Dans la variété à poil court : plaque dépourvue de poil (alopécie). • Poids au dessus de 3kg. Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum. Ce standard entrera en vigueur à partir de septembre 2004.

bichon frisé

Le Bichon Frisé est un petit chien gai et enjoué, d'allure vive, à museau de longueur moyenne, à poil long.

BICHON A POIL FRISE

ORIGINE : France/Belgique.

UTILISATION : Chien de compagnie.


CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 1 Bichons et apparentés. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Petit chien gai et enjoué, d'allure vive, à museau de longueur moyenne, à poil long tirebouchonné très lâche, ressemblant à la fourrure de la chèvre de Mongolie. Le port de tête est fier et haut, les yeux foncés sont vifs et expressifs.

TETE : En harmonie comparée au corps.

REGION CRANIENNE : Crâne : Plutôt plat au toucher, bien que la garniture le fasse paraître rond. Le crâne est plus long que le museau. Stop : Peu accentué.

REGION FACIALE : Truffe : La truffe est arrondie, bien noire, à grain fin et luisant. Museau : Le museau ne doit pas être épais ni lourd, sans cependant être pincé. La gouttière entre les arcades sourcilières est légèrement apparente. Lèvres : Les lèvres sont fines, assez sèches, moins toutefois que chez le Schipperke, ne tombant que juste ce qu'il faut pour que la lèvre inférieure soit couverte, mais jamais lourdes ni pendantes ; elles sont normalement pigmentées de noir jusqu'aux commissures ; la lèvre inférieure ne peut pas être lourde ni apparente, ni molle et ne laisse pas voir les muqueuses quand la gueule est fermée. Mâchoires/dents : La denture est normale, c'est-à-dire que les incisives de la mâchoire inférieure viennent se placer immédiatement contre et derrière la pointe des dents de la mâchoire supérieure. Joues : Plates et pas très musculeuses. Yeux : Les yeux foncés autant que possible et bordés de paupières foncées, sont de forme plutôt arrondie et non en amande ; ils ne sont pas placés obliquement, sont vifs, pas trop grands, ne laissant pas voir de blanc. Ils ne sont ni gros ni proéminents, comme ceux du Griffon bruxellois et du Pékinois ; l'orbite ne doit pas être saillante. Le globe de l'oeil ne doit pas ressortir de façon exagérée. Oreilles : Les oreilles sont tombantes et bien garnies de poils finement frisés et longs. Elles sont portées plutôt en avant quand l'attention est éveillée, mais de façon que le bord antérieur touche au crâne et ne s'en écarte pas obliquement ; la longueur du cartilage ne doit pas aller, comme chez le Caniche, jusqu'à la truffe, mais s'arrête à la moitié de la longueur du museau. Les oreilles sont, du reste, bien moins larges et plus fines que chez ce chien.

COU : L'encolure est assez longue, portée haut et fièrement. Elle est ronde et fine près du crâne, s'élargissant graduellement pour s'emboîter sans heurt dans les épaules. Sa longueur est très approximativement un tiers de la longueur du corps (proportion de 11 cm à 33 cm pour un sujet de 27 cm de haut), les pointes de l'épaule contre le garrot étant prises comme bases.

CORPS : Rein : Large et bien musclé, légèrement bombé. Croupe : Légèrement arrondie. Poitrine : La poitrine est bien développée, le sternum prononcé, les fausses côtes arrondies et ne finissant pas brusquement, la poitrine ayant horizontalement une assez grande profondeur. Flancs : Les flancs sont bien relevés au ventre ; la peau y est fine et non flottante, donnant une apparence assez levrettée.

QUEUE : Attachée un peu plus sous la ligne du dos que chez le Caniche. Normalement la queue est portée relevée et gracieusement recourbée, dans le plan de l'épine dorsale, sans être enroulée ; elle n'est pas écourtée et ne peut rejoindre le dos ; toutefois, la garniture du poil peut retomber sur le dos.

MEMBRES ANTERIEURS : Vus de face, les antérieurs sont droits, bien d'aplomb et d'une ossature fine. Epaule : Assez oblique, pas proéminente, donnant l'apparence d'être de même longueur que le bras, environ 10 cm. Bras : Pas écarté du corps. Coude : Pas tournés en dehors. Métacarpe : Vu de face court et droit, très légèrement fléchi vu de profil.

MEMBRES POSTERIEURS : Le bassin est large. Cuisses : Larges et bien musclées, bien obliques. Jarret : En comparaison avec le Caniche, le jarret est plus coudé.

PIEDS : Nerveux. Ongles de préférence noirs, un idéal difficile à atteindre.

PEAU : La pigmentation sous le poil blanc est foncée de préférence ; les organes sexuels sont alors pigmentés de teinte noire ou bleuâtre ou beige.

ROBE POIL : Fin, soyeux, tirebouchonné, très lâche, ressemblant à celui de la fourrure de la chèvre de Mongolie, ni plat, ni cordé et atteignant 7 à 10 cm de longueur. Toilette : Le chien peut être présenté avec les pieds et le museau légèrement dégagés.

COULEUR : Blanc pur.

TAILLE : La hauteur au garrot ne doit pas dépasser 30 cm, la petite taille étant un élément de succès.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Prognathisme supérieur ou inférieur léger. • Poil : plat, ondulé, cordé, trop court. • Pigmentation se prolongeant dans le poil de façon à former des taches rousses.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Nez rose. • Lèvres couleur chair. • Prognathisme supérieur ou inférieur si développé que les incisives ne se touchent plus. • Yeux pâles. • Queue enroulée et tournée en hélice. • Taches noires dans le poil.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

BICHON MALTAIS

 

Le Bichon maltais est un petit chien, avec un tronc allongé. Couvert d'un poil très long et blanc, le Bichon Maltais est très élégant et a un port de tête fier et distingué.

BICHON MALTAIS (Maltese)

ORIGINE : Bassin de la Méditerranée Centrale.
PATRONAGE : Italie.

UTILISATION : Chien d'agrément et de compagnie.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 1 Bichons et apparentés. Sans épreuve de travail.


BREF APERCU HISTORIQUE : Son nom ne signifie pas qu'il est originaire de l'île de Malte, car l'adjectif "maltais" provient du vocable sémitique "màlat" qui veut dire refuge ou port; cette racine sémitique se retrouve dans toute une série de noms de lieux maritimes comme p. ex. dans le nom de l'île adriatique de Méléda, dans celui de la ville sicilienne de Melita et justement aussi dans celui de l'île de Malte. Les ancêtres de ces petits chiens vivaient dans les ports ou les villes maritimes de la Méditerranée Centrale, où ils combattaient les souris et les rats qui pullulaient dans les magasins portuaires et dans les cales des bateaux. Dans sa nomenclature des chiens existants à l'époque, Aristote ( 384- 322 A.C.) fait place à une race de petits chiens auxquels il attribue le nom de "canes melitenses". Ce chien était connu dans la Rome antique: compagnon préféré des matrones, il a été chanté par Strabon, poète latin du 1er siècle P.C. Des représentations du Bichon Maltais par de nombreux peintres de la Renaissance montrent ce petit chien dans les salons de l'époque aux côtés de belles dames du temps


ASPECT GENERAL : De petit format, avec un tronc allongé. Couvert d'un poil très long et blanc, il est très élégant et a un port de tête fier et distingué.


PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du tronc dépasse d'environ 38% la hauteur au garrot. La longueur de la tête est égale aux 6/11 de la hauteur au garrot.


COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, affectueux, très docile, très intelligent.


TETE : Sa longueur est égale aux 6/11 de la hauteur au garrot. Elle est plutôt large, sa largeur dépassant de peu la moitié de sa longueur.


REGION CRANIENNE : Crâne : Il est de longueur légèrement supérieure à celle du museau; la largeur bizygomatique est égale à sa longueur et par conséquent supérieur à la moitié de la longueur de la tête. Dans le sens sagittal, elle est de forme très légèrement ovoïde. La partie supérieure du crâne est plate, avec une apophyse occipitale très marquée; les saillies des os du front et les arcades sourcilières sont bien développées; le sillon frontal, étant peu marqué, est invisible; les parois latérales sont un peu convexes. Stop : Dépression naso-frontale très marquée faisant un angle de 90°.


REGION FACIALE : Truffe : Dans le prolongement du chanfrein, vue de profil, sa face antérieure est verticale. Volumineuse, avec des narines ouvertes, elle est arrondie et rigoureusement pigmentée de noir. Museau : La longueur du museau est égale aux 4/11 de la longueur de la tête; elle est donc un peu inférieure à sa moitié. Les régions sousorbitaires sont bien ciselées. Sa hauteur est d'un peu plus de 20% inférieure à la longueur. Les faces latérales sont parallèles, mais le museau, vu de face, ne doit pas paraître carré vu que la face antérieure se raccorde par des courbes aux faces latérales. Le chanfrein est rectiligne avec des sillons bien marqués dans sa partie centrale. Lèvres : Vues de face, les lèvres supérieures, à leur jonction, ont la forme d'un arc très ouvert. Elles sont peu développées en hauteur et le repli labial (oeillet) de la commissure n'est pas visible. Les lèvres supérieures s'adaptent parfaitement aux inférieures, de telle sorte que le profil inférieur du museau est défini par la mandibule. Les bords des lèvres sont rigoureusement pigmentés de noir. Mâchoires : Normalement développées et d'apparence légère, elles s'adaptent parfaitement. La mandibule, dont les branches sont rectilignes, n'est ni proéminente ni fuyante dans sa partie antérieure. Dents : Les arcades dentaires s'adaptent parfaitement et les incisives s'articulent en ciseaux. Les dents sont blanches; le denture est bien développée et complète. Yeux : Ouverts, d'une expression vive et attentive, de grandeur supérieure à la normale, ils ont une ouverture palpébrale proche du cercle. Les paupières sont bien en contact avec le globe oculaire qui n'est jamais enfoncé, mais plutôt à fleur de tête, quelque peu saillant. Les yeux sont situés sur un même plan frontal. Vus de face, ils ne doivent pas laisser entrevoir la sclère; ils sont de couleur ocre foncé; les bords des paupières sont noirs. Oreilles : De forme presque triangulaire, leur largeur représente environ 1/3 de leur longueur. Elles sont attachées haut au-dessus de l'arcade zygomatique, peu érectiles, tombantes, et en contact avec les parois latérales du crâne.


COU : Bien qu'il soir recouvert d'un poil abondant, la démarcation avec la nuque est bien visible. Le profil supérieur est arqué. Sa longueur est d'environ la moitié de la hauteur au garrot. Il est porté dressé et ne présente pas de peau lâche.


CORPS : La longueur du corps, mesurée de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse, dépasse de 38% la hauteur au garrot. Ligne du dessus : Elle est rectiligne jusqu'à l'attache de la queue. Garrot : Garrot légèrement sorti de la ligne du dos. Dos : Sa longueur est d'environ 65% de la hauteur au garrot. Croupe : Dans le prolongement de la ligne dorso-lombaire, la croupe est très large et longue ; son obliquité est de 10° sous l'horizontale. Poitrine : Région sternale très longue. Le thorax est ample, descendu plus bas que le niveau des coudes, avec des côtes pas très fortement cerclées. Le périmètre thoracique dépasse de 2/3 la hauteur au garrot.


QUEUE : Attachée dans la prolongation de la croupe, elle est grosse à sa racine et fine à sa pointe. Sa longueur correspond à environ 60% de la hauteur au garrot. Elle forme une seule grande courbe, dont la pointe retombe entre les hanches en touchant la croupe. On tolère une queue recourbée sur un côté du tronc.


MEMBRES ANTERIEURS : Considérés dans leur ensemble, ils sont bien appliqués au tronc et bien d'aplomb. Epaule : Sa longueur représente 1/3 de la hauteur au garrot et son obliquité sous l'horizontale est de 60° à 65°. Par rapport au plan médian du tronc, elle approche de la verticale. Bras : Plus long que l'épaule, il mesure 40 à 45% de la hauteur au garrot; l'obliquité sous l'horizontale est de 70°. Il est bien appliqué contre le tronc dans ses deux tiers supérieurs, et sa direction longitudinale est presque parallèle au plan médian du tronc. Coudes : Parallèles au plan médian du tronc. Avant-bras : Il est sec avec peu de muscles visibles, mais avec une ossature plutôt robuste par rapport au format de la race. Il est moins long que le bras et mesure 33% de la hauteur au garrot. La hauteur, mesurée du sol à la pointe du coude, est égale à environ 55% de la hauteur au garrot. Carpe : Dans l'axe vertical de l'avant-bras, bien mobile, sans nodosités ; il est couvert d'une peau fine. Métacarpe : Il a les mêmes caractéristiques que le carpe et, du fait de son peu de longueur, il est vertical. Pied antérieur : Rond, avec des doigts bien joints et arqués; le coussinet central et les tubercules digités sont noirs; les ongles sont également noirs ou au moins de couleur foncée.


MEMBRES POSTERIEURS : Vus dans leur ensemble, d'une ossature robuste, ils sont parallèles entre eux et, vus de derrière, verticaux de la pointe des fesses jusqu'au sol. Cuisse : Pourvues de muscles robustes, son bord postérieur est convexe. Parallèle au plan médian du tronc, sa direction de haut en bas et d'arrière en avant est quelque peu oblique par rapport à la verticale. Sa longueur approche 40% de la hauteur au garrot et sa largeur est un peu inférieure à sa longueur. Jambe : Avec une gouttière peu visible, son obliquité sous l'horizontale est de 55°. Elle est légèrement plus longue que la cuisse. Jarret : L'angle antérieur du jarret est de 140°. Métatarse : La distance du sol à la pointe de l'articulation tibio-tarsienne est légèrement supérieure au 1/3 de la hauteur au garrot. Sa longueur correspond à la hauteur au garrot. Il est parfaitement d'aplomb. Pied postérieur : Rond comme l'antérieur, dont il a toutes les caractéristiques.


ALLURES : Unies, rasantes, dégagées, avec au trot des foulées courtes et rapides.


PEAU : Bien appliquée sur tout le corps, elle est pigmentée de taches sombres et de couleur rouge vineux, spécialement sur le dos. Les bords des paupières, les troisièmes paupières et les bords des lèvres sont noirs.


ROBE POIL : Dense, luisant, brillant, tombant lourdement et de texture soyeuse, il est très long sur tout le corps et reste droit sur toute sa longueur sans traces d'ondulations ou de boucles. Sur le tronc, il doit dépasser en longueur la hauteur au garrot et retomber lourdement sur le sol, comme une cape bien posée sur le tronc dont elle suit le modèle sans s'ouvrir ni former flocons ou mèches. Flocons et mèches sont admis sur les membres antérieurs, du coude jusqu'au pied, et, sur les membres postérieurs, du grasset au pied. Il n'y a pas de sous-poil. Sur la tête, le poil est très long, aussi bien sur le chanfrein, où il se confond avec celui de la barbe, que sur le crâne, d'où il tombe jusqu'à se confondre avec celui des oreilles. Sur la queue, les poils retombent d'un seul côté du tronc, c'est-à-dire sur le flanc et sur la cuisse, et ils ont une longueur telle qu'ils atteignent le jarret.


COULEUR : Blanc pur; on admet une teinte ivoire pâle. Des traces de nuances orange pâle, à condition qu'elles donnent l'impression de poils souillés, sont tolérées, mais non désirées, et constituent donc une imperfection.


TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot : pour les mâles de 21 à 25 cm, pour les femelles de 20 à 23 cm. Poids : De 3 à 4 kg.


DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Strabisme bilaltéral. • Longueur du tronc dépassant de 43% la hauteur au garrot.


DEFAUTS GRAVES : • Chanfrein nettement busqué. • Prognathisme inférieur accentué, s'il altère l'aspect extérieur du museau. • Taille des mâles dépassant 26 cm ou en dessous de 19 cm; chez les femelles, au-dessus de 25 cm et en dessous de 18 cm.


DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Divergence ou convergence accentuées des axes crânio-faciaux. • Dépigmentation totale de la truffe ou truffe d'une couleur autre que noire. • Prognathisme supérieur. • Oeil vairon. • Dépigmentation totale des paupières. • Anourie, brachyourie tant congénitale qu'artificielle. • Poil frisé. • Toute couleur autre que le blanc à l'exception de l'ivoire pâle. • Taches de diverses couleurs quelle que soit leur extension.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site