Groupe 1

43 Races de chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses) Beauceron Berger Allemand Berger Australien Berger Belge Berger Blanc Suisse Berger Catalan Berger Croate Berger de Brie Berger de la Maremme et des Abruzzes

Border Collie

 

Le Border Collie est un chien de berger tenace, travailleur et très docile.

Le Border Collie est ardent, vigilant, réceptif et intelligent. Ce n'est ni un chien craintif, ni un chien agressif.

BORDER COLLIE

ORIGINE : Grande Bretagne

CLASSIFICATION F.C.I.: Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Section 1 Chiens de berger. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien bien proportionné ; la noblesse, l'élégance et l'équilibre parfait de la silhouette harmonieuse se combinent avec une substance suffisante pour donner une impression d'endurance. Tout manque d'harmonie comme tout manque de substance est à éviter.

CARACTERISTIQUES : Chien de berger tenace, travailleur et très docile.

TEMPERAMENT : Ardent, vigilant, réceptif et intelligent. Ni craintif, ni agressif.

TETE ET CRANE : Crâne passablement large. L'occiput n'est pas prononcé. Les joues ne sont pas pleines, ni arrondies. Le museau qui va en s'amenuisant vers l'extrémité est modérément court et fort ; le crâne et le museau sont approximativement de la même longueur. Le stop est bien marqué. La truffe est noire sauf chez les sujets à robe marron (chocolat) où elle peut être brune. Quand la robe est bleue, la truffe doit être de couleur ardoise. Les narines sont bien développées.

YEUX : Les yeux sont bien écartés, de forme ovale, de grandeur moyenne, de couleur brune sauf chez les chiens merle où l'on admet qu'un oeil ou les deux yeux soient bleus, en partie ou en totalité. L'expression est douce, vive, éveillée et intelligente.

OREILLES : Les oreilles sont de taille et texture moyennes, bien écartées, portées droites ou semi-dressées et attentives au moindre bruit.

MACHOIRE : Les dents et les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

COU : L'encolure est de bonne longueur, forte et musclée, légèrement rouée ; elle va en s élargissant vers les épaules.

AVANT-MAIN : Vus de face, les membres antérieurs sont parallèles. Vus de profil, les canons métacarpiens sont légèrement obliques. L'ossature est forte mais sans lourdeur. Les épaules sont bien inclinées ; les coudes sont contre le corps.

CORPS : D'apparence athlétique. Les côtes sont bien cintrées ; la poitrine est bien descendue et assez large. Le rein est bien descendu et musclé. L'abdomen n'est pas remonté au niveau du flanc. La longueur du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot.

ARRIERE-MAIN : L'arrière-main est large et musclé ; son profil descend gracieusement vers l'attache de la queue. Les cuisses sont longues, larges et musclées ; les grassets sont bien angulés; les jarrets sont forts et bien descendus. Du jarret au pied, les postérieurs doivent avoir une bonne ossature et, vus de derrière, ils sont parallèles.

PIEDS : De forme ovale. Les coussinets sont épais, forts et sains. Les doigts sont cambrés et serrés. Les angles sont courts et forts.

QUEUE : Modérément longue, la dernière vertèbre atteignant au moins le jarret ; attachée bas, bien garnie de poils, elle se termine par une courbe vers le haut, parachevant la grâce de la silhouette et l'harmonie du chien. La queue peut se relever quand le chien est en action mais n'est jamais portée sur le dos.

ALLURE : L'allure est dégagée, régulière et facile, les pieds se levant au minimum. Elle donne l'impression que le chien est capable de se mouvoir à pas furtifs et très rapidement.

POIL : Deux variétés 1) modérément long. 2) court Dans les deux variétés, le poil de couverture est dense, de texture moyenne et le sous-poil est doux et serré, formant une bonne protection contre les intempéries. Dans la variété à poil modérément long, les poils abondants forment une crinière, des culottes et une queue de renard (brosse). Le poil doit être court et lisse sur la face, aux oreilles, sur les membres antérieurs (excepté pour les franges), sur les membres postérieurs, des jarrets aux pieds.

COULEUR : Toutes couleurs sont admises. Le blanc ne doit jamais dominer.

TAILLE : Taille idéale : Mâles : 53 cm, Femelles : un peu moins.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

 

 

Berger Allemand

 

Standard du Berger Allemand

 

 

 

Le Berger Allemand est un chien d'utilité, de berger et de service polyvalent. Dans son comportement et son caractère, le Berger allemand doit être pondéré, bien équilibré, sûr de lui, absolument naturel, parfaitement inoffensif.


BERGER ALLEMAND

ORIGINE : Allemagne.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier sauf chiens de bouvier suisses

Section 1 Chiens de berger Avec épreuve de travail.

UTILISATION : Chien d'utilité, de berger et de service polyvalent.

BREF APERCU HISTORIQUE : Selon les documents officiels, le Club allemand du berger allemand, société affiliée au VDH (Verein fur das deutsche Hundew esen) avec siège à Augsbourg est reconnu comme association fondatrice et responsable du standard de la race. C'est au cours de sa première assemblée générale à Francfort ab Main le 20 septembre 1899 que le standard de la race a été rédigé selon les propositions de A.Meyer et de M.v.Stephanitz. Ce premier texte a été complété à l'occasion de la V Ième assemblée des membres le 28 juillet 1901, lors de la 23ème assemblée des membres le 17 septembre 1909 à Cologne, à la réunion du comité directeur et du comité consultatif à Wiesbaden le 5 septembre 1930 et à la suite de la séance de la commission d'élevage et du comité directeur le 25 mars 1961. Le texte a encore été revu dans le cadre de la WUSV (Weltunion der Vereine fur deutsche Schaferhunde / Union mondiale des sociétés du berger allemand) et adopté à la séance de la WUSV du 30 août 1976. Le standard a finalement été remanié et restructuré les 23 et 24 mars 1991 par décision ayant force de loi des comités directeurs et consultatifs. Le berger allemand, dont l'élevage méthodique débuta dès la fondation de la société en 1899, a été, à l'époque, sélectionné à partir des variétés de chiens de berger du Centre et du Sud de l'Allemagne; l'objectif était de créer un chien d'utilité hautement qualifié ; c'est dans ce sens que fut établi le standard qui prend en considération aussi bien les aptitudes physiques que le caractère et le comportement du chien

ASPECT GENERAL : Le Berger allemand est de taille moyenne, légèrement plus long que haut, vigoureux, bien musclé, avec ossature sèche; construction générale solide.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Hauteur au garrot : Mâles : 60- 65 cm Femelles : 55- 60 cm La longueur du tronc dépasse la hauteur au garrot de 10 - 17%.

COMPORTEMENT ET CARACTERE : Dans son comportement et son caractère, le Berger allemand doit être pondéré, bien équilibré, sûr de lui, absolument naturel, parfaitement inoffensif (sauf quand il est excité), vigilant et docile. Il doit faire preuve de courage, avoir un caractère bien trempé et posséder l'instinct du combat, afin de réunir les conditions qui le rendent apte à être un chien d'accompagnement, de garde, de protection, de service et de travail sur troupeaux.

TETE : Elle est cunéiforme, bien proportionnée à la taille (Sa longueur est à peu près égale aux 40% de la hauteur au garrot), sans être lourde ni trop allongée, sèche dans son aspect général et d'une largeur modérée entre les oreilles. De face et de profil, le front n'est que peu bombé, sans ou avec un sillon medio-frontal faiblement marqué. Le rapport entre la longueur du crâne et celle du chanfrein est de 1 : 1. La largeur du crâne doit être à peu près égale à sa longueur. Vu de dessus, des oreilles au bout du nez, le crâne va en s'amenuisant régulièrement; par une dépression crânio-faciale (stop) inclinée, mais pas très prononcée, il se raccorde un museau en forme de coin. Les mâchoires supérieures et inférieures sont fortement développées. le chanfrein est rectiligne; un chanfrein camus (concave) ou busque n'est pas souhaité. Les lèvres, bien tendues et jointives, sont de couleur foncée. Truffe : Doit être noire. Denture : Elle doit être robuste, saine et complète (42 dents selon la formule dentaire). Le Berger allemand a un articulé en ciseaux, c'està- dire que les incisives supérieures viennent se placer en ciseaux devant les incisives inférieures. L'articulé en tenailles, le prognathisme supérieur et le prognathisme inférieur constituent des défauts, de même que la présence d'espaces libres trop importants entre les dents (dents écartées). Une arcade incisive rectiligne est également un défaut. Les maxillaires doivent être fortement développés, pour assurer une profonde implantation osseuse des dents. Yeux : De grandeur moyenne, en amande, quelque peu obliques et non proéminents. Leur couleur doit être aussi foncée que possible. Des yeux clairs et perçants qui modifient l'expression naturelle du chien ne sont pas souhaités. Oreilles : Le Berger allemand a des oreilles dressées de grandeur moyenne, portées bien droites et symétriques (pas tirées latéralement en position oblique); avec leur pavillon tourné vers l'avant, elles se terminent en pointe. L'oreille semi-dressée ou tombante sont des défauts. Quand le chien est au repos ou en action, une oreille portée couchée vers l'arrière n'est pas un défaut.
COU : Robuste, bien musclé et sans laxité de la peau de la gorge (fanon). Il forme avec le tronc (horizontale) un angle d'environ 45°.

TRONC : La ligne du dessus va sans rupture visible depuis l'encolure bien sortie en passant par le garrot bien développé et par le dos très légèrement incliné vers l'arrière à la croupe légèrement oblique. Le dos est ferme, robuste et bien musclé. Le rein est large, fortement développé et bien musclé. La croupe, longue et légèrement oblique (angle d'environ 23° sur l'horizontale) doit se fondre dans l'attache de la queue sans solution de continuité de la ligne du dessus.

POITRINE : Elle doit être modérément large avec un sternum aussi long et bien marqué que possible. La hauteur de la poitrine doit mesurer environ les 45 à 48% de la hauteur au garrot. Les côtes doivent être modérément cintrées. Un thorax en tonneau est tout aussi défectueux qu'un thorax aux côtes plates.

QUEUE : Elle atteint au moins le jarret, mais ne doit pas dépasser le milieu du métatarse; le poil a sa face inférieure est un peu plus long; elle est portée tombante en décrivant une légère courbe; quand le chien est excité ou en action, elle se relève davantage, mais sans aller au-dessus de l'horizontale. Toute correction chirurgicale est interdite.

MEMBRES ANTERIEURS : Vus de tous les côtés, les antérieurs sont d'aplomb; vus de devant. Ils sont parfaitement parallèles. L'omoplate et le bras sont de même longueur et bien appliqués contre le tronc grâce à une musculature puissante. L'angle formé par l'omoplate et le bras mesure idéalement 90°, pratiquement jusqu'à 110°. Ni en station ni en action, les coudes ne doivent être décollés ou serrés. Vus de tous les côtés, les avant-bras sont droits et parfaitement parallèles entre eux, secs et dotés de muscles fermes. La longueur des métacarpes mesure environ un tiers de celle de l'avant-bras; il forme avec ce dernier un angle d'environ 20 à 22°. Aussi bien un métacarpe trop incliné (plus de 22°) qu'un métacarpe trop droit (moins de 20°) sont préjudiciables à l'utilité du chien, tout spécialement en ce qui concerne sa capacité d'endurance. Les pieds sont arrondis, les doigts sont bien serrés et arqués, les coussinets sont durs sans tendance à se crevasser; les ongles sont robustes et de couleur sombre.

MEMBRES POSTERIEURS : Les postérieurs sont légèrement inclinés vers l'arrière, tout en restant, vus de derrière, parallèles entre eux. La cuisse et la jambe sont d'une longueur presque identique et forment un angle d'environ 120°. les cuisses sont puissantes et bien musclées. Les jarrets sont fermes et robustes; le métatarse, sous le jarret, est perpendiculaire au sol. Les pieds ont les doigts serrés, légèrement arqués; les coussinets sont durs et de couleur foncée; les ongles sont robustes, courbes et également de couleur sombre.

ALLURES : Le Berger allemand est un trotteur. Les angulations et la longueur des membres doivent être si bien équilibrées que, sans oscillation notable de la ligne du dessus, les postérieurs peuvent s'engager vers l'avant sous le corps et les antérieurs couvrir un terrain égal. Toute tendance à une surangulation des postérieurs diminue la fermeté et l'endurance, et est préjudiciable aux capacités d'utilisation du chien. En présence de rapports corrects entre la structure générale et les angulations, on obtient des allures de grande amplitude au ras du sol sans signe apparent d'effort. Au trot, régulier et calme, la tête tendue vers l'avant et la queue légèrement relevée forment, de la pointe des oreilles par la nuque et le dos jusqu'au bout de la queue, une ligne du dessus souple, harmonieuse et ininterrompue.

PEAU : Elle est (souplement) appliquée sans former de plis.

ROBE TEXTURE DU POIL : Le pelage correct du Berger allemand est un poil double avec sous-poil. Le poil de couverture doit être aussi dense que possible, droit, rude et bien couché. Le poil est court sur la tête y compris la face interne du pavillon des oreilles, sur la face antérieure des membres, sur les pieds et sur les doigts; il est un peu plus long et plus fourni sur le cou. A la face postérieure des membres il s'allonge jusqu'au niveau du carpe ou du jarret, en formant des culottes d'ampleur modérée derrière les cuisses.

COULEUR DU POIL : Noir, avec des marques brun rouge, brunes ou jaunes jusqu'à gris clair. Noir et gris unicolore, le gris étant charbonné (ombré). Manteau et masque noir. De petites taches blanches discrètes sur le poitrail ou une coloration très claire à la face interne des membres sont tolérées, mais pas recherchées. La truffe doit être noire dans toutes les variétés de couleur. L'absence de masque, des yeux clairs à perçants, des marques claires à blanchâtres sur le poitrail et à la face interne des membres, des ongles d'une couleur claire et le bout de la queue rouge seront pénalisés en tant que signes de pigmentation insuffisante. Le sous-poil est d'un gris léger; le blanc n'est pas admis.

TAILLE ET POIDS : Mâles : hauteur au garrot : 60 à 65 cm poids : 30 à 40 kg Femelles : hauteur au garrot : 55 à 60 cm poids : 22 à 32 kg

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé selon sa gravité

DEFAUTS GRAVES :• Tout écart du présent standard qui serait préjudiciable à l'aptitude au travail du chien. • Défauts des oreilles : Oreille attachée latéralement, trop bas, semi-tombante, tirée latéralement en position • oblique, dressée sans fermeté. • Défauts importants de pigmentation. • Résistance générale fortement réduite • Défauts de denture : tout écart de l'articulé en ciseaux et de la formule dentaire, mis à part les défauts • éliminatoires.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Chiens faibles de caractère, mordeurs ou nerveusement peu équilibrés. • Chiens affectés d'une grave dysplasie de la hanche vérifiée. • Chiens affectés de déformations au niveau des oreilles et de la queue. • Chiens affectés de malformations. • Défauts de denture, en cas d'absence de 1 PM 3 plus une autre dent, ou 1 canine, ou 1 PM 4, ou 1 M 1 ou M 2, ou au total trois dents ou plus. • Chiens affectés de défauts des mâchoires : prognathisme inférieur de 2 mm et plus, prognathisme supérieur, ensemble des incisives en position bout à bout. • Plus d'un cm en plus ou en moins de la taille prescrite par le standard. • Albinisme. • Couleur blanche de la robe (même si les yeux et les ongles sont de couleur foncée). • Poil double long : poil de couverture long, mou, mal couché, avec sous-poil, formant des franges aux oreilles et aux membres, des culottes touffues et une queue touffue avec drapeau dans la partie inférieure. • Poil long : poil long et mou, sans sous-poil, en général avec formation d'une rate dans l'axe du dos, franges aux oreilles, aux membres et à la queue.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.   

 

             

Beauceron

 

Standard du Beauceron

 

Le Beauceron, ou Berger de Beauce, est un chien de berger et de garde.

Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur.

BERGER DE BEAUCE (Beauceron)

ORIGINE : France. 

UTILISATION : Chien de berger et de garde.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Section 1 Chien de berger. Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Chien de Beauce, Beauceron et Bas- Rouge sont les noms retenus à la fin du XIXème siècle pour désigner ces anciens chiens de berger français de plaine, de même type, à face rase, au poil dur et court dont les oreilles étaient écourtées. Le corps était marqué de feu, notamment aux extrémités des quatre pattes, ce qui avait incité les éleveurs d'alors à appeler ces chiens « Bas- Rouge ». La robe était ordinairement noir et feu mais il existait aussi des chiens gris ou entièrement noirs, même entièrement fauves. Ces chiens étaient élevés et sélectionnés pour leur aptitude à conduire et à garder les troupeaux.

ASPECT GENERAL : Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Le Berger de Beauce est un chien médioligne. La longueur du corps, de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse doit être légèrement supérieure à la hauteur au garrot. La tête est longue : 2/5 de la hauteur au garrot. La largeur du crâne et la hauteur de la tête sont légèrement inférieures à la moitié de à la longueur de la tête. Le crâne et le chanfrein sont de même longueur.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien d'un abord franc et sans peur. L'expression est franche, jamais méchante ni peureuse ni inquiète. Le caractère du Beauceron doit être sage et hardi.

TETE : La tête est bien ciselée avec des lignes harmonieuses. Vues de profil, les lignes du crâne et du chanfrein sont sensiblement parallèles.

REGION CRANIENNE : Crâne : Plat ou légèrement arrondi d'un côté à l'autre. Le sillon médian est peu accusé, la crête occipitale est apparente au sommet du crâne. Stop : Peu accusé, à égale distance de l'occiput et de l'extrémité du museau.

REGION FACIALE : Truffe : En rapport avec le museau, bien développée, jamais fendue et toujours noire. Museau : Ni étroit ni pointu. Lèvres : Fermes et toujours bien pigmentées. La lèvre supérieure doit venir couvrir la lèvre inférieure sans ballotter. A leur commissure, les lèvres doivent former un très léger commencement de poche qui doit rester ferme. Mâchoires/dents : Denture forte présentant un articulé en ciseaux. Yeux : Horizontaux, de forme légèrement ovales. L'iris doit être marron foncé, en tout cas, jamais plus clair que noisette foncé même si les feux sont clairets. Pour la variété arlequin, l'oeil vairon est admis. Oreilles : Haut placées. Elles sont portées droites si elles sont coupées, ni divergentes, ni convergentes, pointant légèrement vers l'avant. L'oreille bien portée est celle dont le milieu passe par une ligne imaginaire prolongeant les côtés de l'encolure. Les oreilles naturelles sont semi-dressées ou tombantes. Elles ne doivent pas être plaquées. Elles se présentent plates et plutôt courtes. La longueur de l'oreille naturelle doit être égale à la moitié de la longueur de la tête.

COU : Bien musclé, d'une bonne longueur, raccordé harmonieusement aux épaules.

CORPS : Ligne du dessus : Le dos est droit. Le rein est court, large et bien musclé. La croupe est peu inclinée. Garrot : Bien marqué. Poitrine : Le périmètre thoracique dépasse la hauteur au garrot de plus de 1/5. La poitrine descend bien jusqu'à la pointe du coude. Elle est large, haute et longue.

QUEUE : Entière, portée bas, elle descend au moins jusqu'à la pointe du jarret, sans déviation, formant un léger crochet en forme de J. En action, la queue peut être portée au plus haut dans le prolongement de la ligne de dessus.

MEMBRES ANTERIEURS : Ils sont bien d'aplombs, vus de face et de profil. Epaules : Obliques et moyennement longues. Avant-bras : Musclés. Pieds : Forts, ronds, compacts. Les ongles sont toujours noirs. Les coussinets sont durs mais cependant élastiques.

MEMBRES POSTERIEURS : Bien d'aplomb vus de profil et de derrière. Cuisse : Large et musclée. Jarret : Fort, descendu pas trop près de terre, la pointe se situant aux environs de ¼ de la hauteur du chien au garrot, formant avec la jambe un angle bien ouvert. Les métatarses sont presque verticaux, légèrement en arrière de la pointe de la fesse. Pieds : Forts, ronds, compacts. Ergots : Par tradition, les bergers ont tenus à conserver le double ergot. Les ergots forment des pouces bien séparés avec ongles, assez près du pied.

ALLURES : Souples et dégagées. Les membres restent bien en ligne. Le Berger de Beauce doit avoir un trot allongé avec une bonne amplitude du mouvement.

ROBE POIL : Ras sur la tête, fort, court, gros, ferme et couché sur le corps, de 3 à 4 cm de long. Les fesses et le dessous de la queue sont légèrement mais obligatoirement frangés. Sous-poil court, fin, dense et duveteux, de préférence gris-souris, très serré, qui n'apparaît pas au travers du poil de couverture.

COULEUR :

a) Noir et feu (noir marqué de fauve) : bas rouges. La couleur noire est très franche, les feux doivent être écureuil. Les marques feu se répartissent comme suit : • pastilles au dessus des yeux • sur les côtés du museau, diminuant progressivement sur les joues sans jamais atteindre le dessous de l'oreille • au poitrail ; deux taches sont préférées • la gorge • sous la queue • sur les membres, se perdant progressivement en montant sans toutefois envahir plus de 1/3 du membre, montant un peu plus haut à l'intérieur des membres.

b) Arlequin (bleu bigarré marqué de fauve) : gris, noir et feu, la robe est en parties égales gris et noir, les taches étant bien réparties, avec parfois plus de noir que de gris. Même répartition des feux que pour la variété noir et feu. Tache blanche discrète tolérée au poitrail.

TAILLE : Mâles : 65 cm à 70 cm au garrot. Femelles : 61 cm à 68 cm au garrot.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Chien agressif ou très peureux. • Taille sortant des limites du standard. • Ossature très légère. • Oeil trop clair, ou vairon (sauf pour les arlequins). • Truffe fendue, de couleur autre que noire, ladre. • Prognathisme avec perte de contact, absence de 3 dents et plus (les PC1 ne sont pas prises en compte). • Oreilles naturelles totalement dressées et fermes. • Membres postérieurs excessivement panards. • Ergot simple ou absence totale d'ergots aux membres postérieurs. • Queue écourtée ou enroulée sur le dos. • Robe : couleur et texture autres que définies par le standard. Absence totale de feux. Poil hirsute. Nette tache blanche, bien visible au poitrail. Variété arlequin : trop de gris, noir d'un côté, gris de l'autre, tête toute gr ise (absence de noir). N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

     

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site