Localisation :
Guilmécourt
Profession :
Educateur canin et mère au foyer
Centres d'intérêts :
les chiens, la nature, cuisiner et recevoir
Citation préférée :
Plus on connais les humains plus on aime son chien

Billets de le-paradis-des-chiens

cavalier king charles

Le Cavalier King Charles est un chien actif, gracieux, bien proportionné, à l'expression douce.

CAVALIER KING CHARLES SPANIEL

ORIGINE : Grande-Bretagne. 

UTILISATION : Chiens d'agrément.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 7 Epagneuls anglais d'agrément. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien actif, gracieux, bien proportionné, à l'expression douce.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Plein d'allant, affectueux, il n'a vraiment peur de rien. Gai, amical, non agressif; aucune tendance à être craintif.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Presque plat entre les oreilles. Stop : Peu accentué.

REGION FACIALE : Truffe : Narines noires et bien développées sans taches de ladre. Museau : La longueur de la base du stop au bout du museau est d'environ 1 ½ pouce (3,8 cm). Le museau va en s'amenuisant. La face doit être bien remplie sous les yeux. Il faut éviter toute tendance au museau en sifflet. Lèvres : Bien développées, mais non pendantes. Mâchoires/dents : Fortes. Articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Yeux : Grands, sombres et ronds mais pas saillants. Les yeux sont bien écartés. Oreilles : Longues, attachées haut. Franges abondantes.

COU : De longueur moyenne; légèrement galbé.

CORPS : Dos : Droit. Rein : Court. Poitrine : Moyenne ; les côtes sont bien cintrées.

QUEUE : La longueur de la queue est proportionnée à celle du corps. Elle est bien attachée, portée joyeusement, mais jamais très audessus de la ligne du dos. La queue n'est pas obligatoirement écourtée. Il ne faut pas en enlever plus que le tiers.

MEMBRES ANTERIEURS : Ossature moyenne, membres droits. Epaules : Bien obliques.

MEMBRES POSTERIEURS : Ossature moyenne. Grassets : Bien placés. Jarrets : Aucune tendance aux jarrets de vache ou aux jarrets fermés.

PIEDS : Compacts, pourvus de bons coussinets, bien emplumés.

ALLURES : Mouvement dégagé et élégant, avec beaucoup d'impulsion de l'arrière. Qu'ils soient vus de devant ou de derrière, les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles.

ROBE POIL : Poil long, soyeux, sans boucles. On admet une légère ondulation. Franges abondantes. Ne doit absolument pas être toiletté.

COULEUR : • Noir et feu : Noir aile de corbeau avec des taches feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, sur la poitrine, les membres et sous la queue. La couleur feu doit être vive. Les marques blanches ne sont pas admises. • Rubis : Unicolore, d'un rouge intense. Les marques blanches ne sont pas admises. • Blenheim : Marques châtain vif bien réparties sur un fond blanc perle. Les marques doivent se scinder de façon égale sur la tête, laissant la place entre les oreilles pour la tache ou pastille qui est très appréciée ( c'est une caractéristique de la race). • Tricolore : Noir et blanc bien espacés et bien répartis avec des marques feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, à l'intérieur des membres et sous la queue. Toute autre couleur ou combinaison de couleurs est à rejeter.

POIDS : 12 à 18 livres anglaises ( 5,4 à 8 kg). Il faut rechercher un petit chien harmonieux entre ces limites de poids.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

chihuahua

Le chihuahua est considéré comme le chien de race le plus petit du monde et porte le nom du plus grand état de la république du Mexique (Chihuahua).

CHIHUAHUA (Chihuahueño)

ORIGINE : Mexique.
 
UTILISATION : Chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 6 Chihuahueño. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le chihuahua est considéré comme le chien de race le plus petit du monde et porte le nom du plus grand état de la république du Mexique (Chihuahua). On admet que jadis ce chien vivait en liberté dans cette région et qu'il a été capturé et domestiqué par les indigènes à l'époque de la civilisation toltèque. Des représentations d'un chien nain appelé « Techichi » qui vivait dans la région de Tula ont participé à la décoration d'éléments architecturaux de cette ville ; ces statues ressemblent de très près au Chihuahua d'aujourd'hui.

ASPECT GENERAL : C'est un chien au corps ramassé, dont les particularités les plus importantes sont la tête en forme de pomme et la queue de longueur moyenne, qui est portée haut et recourbée ou arrondie en demi-cercle avec l'extrémité pointant vers la région lombaire.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot ; on recherche un corps presque carré, surtout chez les mâles ; chez les femelles, à cause de la fonction de reproduction, un corps un peu plus long est admis.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, vigilant, remuant et très courageux.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Tête bien arrondie, en forme de pomme (caractéristique de la race) ; crâne de préférence sans fontanelle quoiqu'une petite fontanelle soit permise. Stop : Bien marqué, prononcé et large vu que le front est bombé audessus de la base du museau.

REGION FACIALE : Truffe : Modérément courte et légèrement relevée ; toutes les couleurs sont admises. Museau : Court ; vu de profil il est rectiligne ; à son attache il est large pour s'amenuiser progressivement vers son extrémité. Lèvres : Sèches et bien jointives. Joues : Peu développées, très sèches. Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux ou en pince. Le prognathisme supérieur ou inférieur ainsi que tout autre articulé défectueux seront sévèrement pénalisés. Yeux : Grands, arrondis, très expressifs, pas saillants, parfaitement foncés ; les yeux de couleur claire sont admis, mais pas recherchés. Oreilles : Grandes, dressées, largement ouvertes ; larges à leur attache, elles s'amincissent progressivement vers leur extrémité qui est légèrement arrondie. Au repos elles sont inclinées latéralement en formant un angle de 45°. COU : Bord supérieur : Légèrement galbé. Longueur : Moyenne. Forme : Plus épais chez les mâles que chez les femelles. Peau : Pas de fanon ; dans la variété à poil long, la présence d'un poil plus long formant crinière est extrêmement souhaitable.

CORPS : Compact et bien construit. Ligne du dessus : Droite. Garrot : Peu marqué. Dos : Court et ferme. Rein : Fortement musclé. Croupe : Large et forte ; presque plate ou légèrement inclinée. Poitrine : Large et bien descendue, côtes bien cintrées ; vue de face, spacieuse, mais sans exagération ; vue de profil, elle descend jusqu'au niveau des coudes ; pas en forme de tonneau. Ligne du dessous : Nettement dessinée par un ventre bien remonté. Un ventre relâché est admis mais pas recherché.

QUEUE : Attachée haut, plate en apparence et de longueur modérée, elle est large à son attache et s'amincit progressivement vers son extrémité. Le port de la queue est une caractéristique importante de la race : en action elle est portée haut en formant une courbe ou un demi-cercle, l'extrémité étant dirigée vers la région lombaire, ce qui participe à l'harmonie de l'ensemble. La queue ne doit jamais être portée entre les membres postérieurs ni enroulée en dessous de la ligne du dos. Le poil de la queue, selon la variété, est en harmonie avec le pelage du corps. Chez le Chihuahua à poil long, le poil de la queue forme un panache. Au repos, la queue est tombante et forme un léger crochet.

MEMBRES ANTERIEURS : Droits et de bonne longueur. Vus de face, les antérieurs forment avec le coude une ligne droite ; vus de profil, ils sont d'aplomb. Epaules : Nettes et modérément musclées. Bonne angulation entre l'omoplate et le bras. Coudes : Fermes et bien au corps, donnent la liberté de mouvement nécessaire. Métacarpes : Légèrement inclinés, solides et flexibles.

MEMBRES POSTERIEURS : Les postérieurs, d'aplomb et parallèles, sont bien musclés ; leurs os sont longs ; en correspondance avec les antérieurs, ils présentent de bonnes angulations des articulations coxofémorales, du genou et du jarret. Jarret : Court avec la corde du jarret bien développée. Vus de derrière, les jarrets sont droits, verticaux et bien séparés.

PIEDS : Très petits et ovales, avec les doigts bien séparés mais pas écrasés (ni un pied de lièvre, ni un pied de chat) ; les ongles sont particulièrement bien cambrés et modérément longs ; les coussinets sont bien développés et très élastiques. Il faut procéder à l'ablation des ergots sauf dans les pays où cette opération est interdite par la loi.

ALLURES : le pas est long, élastique, énergique et actif, avec une bonne extension des antérieurs et une bonne poussée des postérieurs. Vus de derrière, les postérieurs doivent se mouvoir en restant presque parallèles, les empreintes des postérieurs couvrant celles des antérieurs. Quand la vitesse augmente, les membres ont tendance à converger vers le plan médian ( « single track »). L'allure reste élastique, dégagée et facile, la tête haute et le dos ferme.

PEAU : Lisse et élastique sur toute la surface du corps.

ROBE POIL : Il y a deux variétés de poil dans cette race : • Variété à poil court : Le poil est court et bien couché sur tout le corps ; en présence de sous-poil, le poil est légèrement plus long ; un poil clairsemé est accepté à la gorge et au ventre ; le poil est légèrement plus long au cou et à la queue, court sur la face et les oreilles. Il est brillant et de texture douce. Les chiens sans poil ne sont pas acceptés. • Variété à poil long : Le poil doit être fin et soyeux, lisse ou légèrement ondulé ; un sous-poil pas trop dense est recherché ; le poil est plus long autour du cou et forme des franges aux oreilles, à la face postérieure des membres antérieurs et postérieurs et aux pieds ainsi qu'un panache à la queue. Les chiens présentant un poil long et ondoyant ne seront pas acceptés.

COULEUR : Toutes les couleurs dans toutes les nuances et combinaisons possibles sont admises.

POIDS : Dans cette race, on ne tient pas compte de la taille mais seulement du poids. Poids : Poids idéal entre 1.5 kg et 3 kg. Toutefois les chiens entre 500 gr et 1.5 kg sont acceptés. Les sujets pesant plus de 3kg seront disqualifiés.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Dents manquantes. • Persistance des dents lactéales. • Mâchoire déformée. • Oreilles pointues. • Cou court. • Corps long. • Dos voussé ou ensellé ( lordose ou xyphose). • Croupe avalée. • Poitrine étroite, cage thoracique plate. • Queue tordue ou courte ; attache incorrecte. • Membres courts. • Coudes décollés. • Postérieurs serrés.

DEFAUTS GRAVES : • Crâne étroit. • Oeil petit, enfoncé dans l'orbite ou saillant. • Museau long. • Prognathisme supérieur ou inférieur. • Luxation de la rotule.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Sujets agressifs ou peureux. • Type « cervidé » (chien de construction atypique ou extrêmement stylisée : tête finement ciselée, cou long, corps fluet, membres longs). • Sujets présentant une fontanelle importante. • Oreilles tombantes ou courtes. • Corps extrêmement long. • Absence de queue. • Dans la variété à poil long : poil très long, fin et ondoyant. • Dans la variété à poil court : plaque dépourvue de poil (alopécie). • Poids au dessus de 3kg. Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum. Ce standard entrera en vigueur à partir de septembre 2004.

dalmatien

Le Dalmatien est un chien harmonieusement proportionné qui se distingue par des taches nummulaires qui frappent l'oeil. Il est vigoureux, musclé et vif. D'un caractère agréable et d'un comportement amical, il est ni timide ni méfiant, ni nerveux ni agressif.

DALMATIEN (Dalmatinac)

ORIGINE : Croatie.

UTILISATION : Chien de compagnie, chien de famille, bon au dressage pour différentes activités.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 6 Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. Section 3 Races apparentées. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Aujourd'hui encore, l'origine du Dalmatien est obscure et hypothétique. Des dessins sur des tombes de pharaons de l'Egypte ancienne, qui correspondent à des peintures datant du Moyen-Age, permettent de supputer que le Dalmatien existe depuis quelques millénaires. Des chroniques ecclésiastiques datant du 14ème siècle et de l'an 1719 suggèrent avec grande vraisemblance que le Dalmatien est originaire du bassin méditerranéen oriental et spécialement de la région de la côte dalmate. Les premières représentations sont les tableaux de peintres italiens du 16ème siècle et une fresque au couvent de Zaostrog (Dalmatie) qu'on peut dater de l'an 1710. Dans l'ouvrage d'un certain Thomas Bew ick publié en 1792 on trouve la description et le dessin d'un Dalmatien. Bew ick nomme le chien « Dalmatien ou Chien de coche ». Le premier standard du Dalmatien a été rédigé en 1882 par un Anglais du nom de Vero Shaw . Ce standard a été rendu officiel en 1890.

ASPECT GENERAL : Le Dalmatien est un chien harmonieusement proportionné qui se distingue par des taches nummulaires qui frappent l'oeil ; il est vigoureux, musclé et vif ; d'une silhouette symétrique aux lignes pures, il n'est en rien grossier ni lourd en tant qu'ancien chien de coche et peut faire preuve de beaucoup d'endurance à vive allure.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot est environ de 10 :9. Le rapport entre la longueur du crâne et celle du chanfrein est de 1 :1.

COMPORTEMENT / CARACTERE : D'un caractère agréable et d'un comportement amical, il est ni timide ni méfiant, ni nerveux ni agressif.

TETE : Assez longue.

REGION CRANIENNE : Crâne : Il est plat, d'une bonne largeur entre les oreilles et bien dessiné au niveau des tempes. Le sillon frontal est légèrement marqué. Les rides sur le front sont indésirables. Stop : Modéré.

REGION FACIALE : Truffe : Elle est toujours noire chez les chiens à taches noires ; chez les chiens à taches foie, elle est toujours marron. Museau : Long et puissant ; il n'est jamais effilé. Le chanfrein est droit ; les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont parallèles. Lèvres : Sèches, bien ajustées aux mâchoires, elles ne doivent pas être flottantes. Une pigmentation complète est recherchée. Mâchoires/dents : Mâchoires puissantes avec un articulé en ciseaux parfait et régulier, c'est à dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit, les dents étant implantées d'équerre par rapport aux mâchoires. On recherche une denture complète de 42 dents conformément à la formule dentaire. Les dents sont bien proportionnées et blanches. Yeux : Ecartés sans excès, ils sont de dimensions moyennes, ronds, limpides et brillants ; leur expression est intelligente et éveillée ; leur couleur est sombre chez les chiens à taches noires et d'une couleur brun clair à ambre chez ceux qui ont des taches foie. Les paupières, qui sont bien adaptées au globe oculaire, sont entièrement noires ou très foncées chez les chiens à taches noires et entièrement marron chez les chiens à taches foie. Oreilles : Attachées plutôt haut, les oreilles, assez larges à leur base, sont de grandeur moyenne ; portées bien contre la tête, elles vont en diminuant de largeur jusqu'à leur extrémité arrondie ; de texture fine, elles portent de nombreuses taches bien dessinées, de préférence nummulaires.

COU : De bonne longueur, il est galbé avec élégance ; il va en s'amenuisant vers la tête et ne porte pas de fanon.

CORPS : Garrot : Bien dessiné. Dos : Puissant, droit. Rein : Sec, musclé , légèrement harpé. Croupe : Très légèrement inclinée. Poitrine : Pas trop large, mais bien descendue jusqu'au niveau des coudes et spacieuse. Vu de profil, le poitrail est visible. Les côtes sont bien proportionnées, longues, bien cintrées, jamais plates, ni en tonneau, ni déformées. Flancs : Etroits ; le ventre est nettement relevé en direction du rein.

QUEUE : Elle atteint approximativement le jarret ; elle est forte à l'attache et va en s'amenuisant graduellement vers l'extrémité ; elle ne doit jamais être grossière ; son attache ne doit être ni trop basse ni trop haute ; au repos, elle est portée pendante avec une légère courbure du dernier tiers vers le haut ; quand le chien est en mouvement, elle est portée un peu plus haut que la ligne du dos, mais jamais joyeuse (entièrement dressée) ou enroulée. Les taches nummulaires sur la queue sont recherchées.

MEMBRES ANTERIEURS : Ils sont parfaitement droits ; leur ossature est solide et leur coupe transversale est ronde du haut en bas. Epaules : Légèrement obliques ; leur musculature est sèche. Coudes : Bien au corps, tournés ni en dedans ni en dehors. Carpe : Solide, légèrement élastique.

MEMBRES POSTERIEURS : Ronds et dotés d'une musculature sèche ; vus de derrières ils sont droits et parallèles. Grasset : Bien angulé. Jambe : Forte. Jarret : Solide. Bien coudé.

PIEDS : Ils sont ronds et fermes et les doigts sont bien cambrés (pieds de chat) ; les coussinets sont ronds, résistants et élastiques ; les ongles sont noirs ou blancs chez les chiens tachés de noir, marron ou blancs chez les chiens tachés de foie.

ALLURES : Allures très dégagées : le mouvement est uni, puissant et rythmique, avec une large extension des antérieurs et une bonne poussée des postérieurs ; vus de derrière, les membres se déplacent dans des plans parallèles, les membres postérieurs dans la même piste que les antérieurs. Un pas court ou des membres qui fauchent sont des défauts.

ROBE POIL : Le poil est court, dur, serré, lisse et luisant. 

COULEUR : La couleur de fond est d'un blanc pur. Les chiens de la variété à taches noires portent des taches nummulaires noires, ceux de la variété à taches marron des taches nummulaires de couleur marron (foie). Les taches ne doivent pas s'amalgamer ; elles doivent être rondes, nettement dessinées, régulièrement réparties et avoir un diamètre de 2-3 cm. Les taches en tête, à la queue et aux extrémités doivent être plus petites que celles situées sur le corps.

TAILLE ET POIDS : L'harmonie générale des proportions est de première importance. Hauteur au garrot chez les mâles : 56-61 cm, chez les femelles : 54-59 cm. Poids chez les mâles approximativement 27-32 kg, chez les femelles approximativement 24-29 kg.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Taches bronzées (décoloration bronzée passagère des taches noires).

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Prognathisme supérieur ou inférieur prononcé. • Entropion, ectropion. • Yeux bleus, oeil vairon, yeux hétérochromes. • Surdité. • Plaque noire périoculaire (monocle) ou plaques à d'autres endroits (mais accepté à l'élevage). • Robe tricolore (taches nummulaires **noires et de couleur foie** chez le même chien). • Taches couleur citron ou orange. • Chiens fortement peureux ou agressifs.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

RECOMMANDATIONS : pour faire reculer la fréquence de la surdité chez le Dalmatien (20- 30%) : • Les Dalmatiens bilatéralement sourds et les Dalmatiens à yeux bleus devraient être éliminés de l'élevage ; idéalement les chiens atteints d'une surdité unilatérale de même. • Les Dalmatiens avec monocle (plaque noire périoculaire) ou avec des plaques à d'autres endroits devraient être employés à l'élevage. • Les chiens présentant un scrotum pigmenté devraient être préférés.

pinscher

PINSCHER NAIN (Zwergpinscher)

ORIGINE : Allemagne.
 
UTILISATION : Chien de famille et d'accompagnement.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer , Molossoïdes, chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Section 1 Chiens de type Pinscher et Schnauzer Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Déjà au début du 20ème siècle, le nombre des Pinschers nains était grand, et, en 1925, le livre des origines comportait déjà 1300 inscriptions de cette race. A partir des nombreuses variétés de couleur, comme chez le Pinscher allemand, on sélectionna les chiens de couleur noire avec des marques plus claires et les unicolores d'un ton rouge à brunâtre.

ASPECT GENERAL : Le Pinscher nain est un modèle réduit du Pinscher allemand exempt de tout défaut de nanisme. Elégant, son poil ras et lisse met en évidence sa forme inscriptible dans le carré.

PROPORTIONS IMPORTANTES : • Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot doit autant que possible souligner la forme carrée. • La longueur totale de la tête (mesurée de l'extrémité de la truffe à la protubérance occipitale) correspond à la moitié de la longueur du dessus (mesurée du garrot à l'attache de la queue).

COMPORTEMENT / CARACTERE : Eveillé, d'un tempérament vif, plein d'assurance et d'un caractère équilibré. Ces qualités en font un chien de famille et d'accompagnement agréable.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Fort et allongé ; la protubérance occipitale n'est pas fortement saillante ; le front est plat et parallèle au chanfrein. Stop : Léger, mais distinct.

REGION FACIALE : Truffe : Elle est bien développée et toujours noire. Museau : Son extrémité a la forme d'un coin tronqué. Le chanfrein est droit. Lèvres: Noires, fermes, appliquées à plat contre les mâchoires ; la commissure des lèvres est serrée. Mâchoires/dents : Maxillaire et mandibule puissants. L'articulé en ciseaux est complet (avec 42 dents conformément à la formule dentaire du chien) et fort ; les dents s'adaptent correctement et sont d'un blanc pur. Les masséters sont fortement développés sans donner aux joues un relief déplaisant. Yeux : Foncés, de forme ovale ; les bords des paupières sont pigmentés de noir et épousent bien la forme du globe oculaire. Oreilles : Droites, repliées, attachées haut, en forme de « V », elles pointent vers l'avant en direction de la tempe et leur face interne est accolée aux joues ; le pli parallèle ne doit pas dépasser le niveau du crâne.

COU : Noblement galbé, pas trop court, il s'insère sans heurt dans le garrot ; sec, sans fanon ni peau lâche ; la peau de la gorge est ferme et bien appliquée sans former aucun pli.

CORPS : Ligne du dessus : Dès le garrot légèrement en pente vers l'arrière. Garrot : Il constitue le point le plus haut du dessus. Dos : Fort, court et ferme. Rein : Fort. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte, de sorte que le chien apparaît ramassé. Croupe : Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue. Poitrine : De largeur modérée, de coupe transversale ovale, elle descend jusqu'au niveau des coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum. Ligne du dessous et ventre : Les flancs ne sont pas exagérément relevés. Avec la partie inférieure de la cage thoracique, le dessous dessine une belle ligne arquée.

QUEUE : Queue naturelle.

MEMBRES ANTERIEURS : Généralités : Vus de face, les antérieurs sont solides, droits et pas serrés. Vus de profil, les avant-bras sont droits. Epaules : L'omoplate est fermement attachée à la cage thoracique, dûment musclée des deux côtés de l'épine scapulaire et dépasse en hauteur les apophyses épineuses des vertèbres thoracales. Aussi oblique que possible et bien placée en arrière ; l'angle qu'elle forme avec l'horizontale est d'environ 50°. Bras : Bien au corps, solide et musclé. L'angle entre les omoplates et le bras est de 95-105°. Coudes : Correctement appliqués, tournés ni en dedans ni en dehors. Avant-bras : Développé en puissance et bien musclé, vu de face et de profil il est absolument droit. Carpe : Solide et stable. Métacarpe : Solide et élastique ; vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol. Pieds antérieurs : Courts et ronds. Les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants, les ongles courts, noirs et solides.

MEMBRES POSTERIEURS : Généralités : Vus de profil, les postérieurs sont obliques, vus de derrière ils sont parallèles et pas trop serrés. Cuisse : De longueur moyenne, large et fortement musclée. Grasset : Tourné ni en dedans ni en dehors. Jambe : Longue et forte, nerveuse, elle se prolonge dans un jarret solide. Jarret : Angulation accusée ; articulation solide, stable, tournée ni en dedans ni en dehors. Métatarse : Vertical par rapport au sol. Pieds postérieurs : Un peu plus longs que les antérieurs ; doigts serrés et cambrés ; ongles courts et de couleur noire.

ALLURES : Le Pinscher nain est un trotteur. Dans le mouvement le dos reste ferme et relativement calme. Le déroulement du mouvement est harmonieux, énergique, franc et dégagé ; les enjambées sont étendues. Le trot typique est allongé, souple et coulant ; la poussée est bonne et l'extension des antérieurs est franche.

PEAU : Sur tout le corps, elle est bien appliquée aux tissus sousjacents.

ROBE POIL : Ras et bien fourni, bien couché et luisant, sans plages glabres.

COULEUR : • Unicolore : Rouge cerf, rouge-brun à rouge-brun foncé. • Noir et feu : Poil d'un noir de jais avec des marques rouges ou brunes. On recherche des marques feu aussi foncées que possible, de couleur intense et bien délimitées. Les marques feu se répartissent comme suit : au-dessus des yeux, à la gorge, aux métacarpes, aux pieds, aux faces internes des membres postérieurs, sous la racine de la queue et en forme de deux triangles réguliers et bien séparés l'un de l'autre sur la poitrine.

TAILLE ET POIDS : Taille : hauteur au garrot pour mâles et femelles : 25 à 30 cm. Poids : pour mâles et femelles : 4 à 6 kg.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. En particulier : • Constitution générale lourde ou légère, sujet haut ou bas sur pattes. • Crâne lourd ou rond. • Front plissé. • Museau court, pointu ou étroit. • Articulé en pince. • Oeil clair, trop petit ou trop grand. • Oreilles attachées bas, très longues ou portées différemment l'une de l'autre. • Peau de la gorge lâche. • Dos trop long, voussé ou peu soutenu. • Dos de carpe. • Croupe avalée. • Pieds allongés. • Sujet qui va l'amble. • Allures relevées, troussées. • Poil clairsemé. • Tiquetage, raie de mulet ( bande noire qui suit la ligne médiane du dos), selle foncée, robe décolorée ou éclaircie. • Taille inférieure ou dépassant de 1 cm les normes indiquées par le standard.

DEFAUTS GRAVES • Caractère sexuel insuffisant (p.ex. femelle de type masculin). • Aspect général grêle. • Tête en forme de pomme. • Absence de parallélisme des lignes supérieures du crâne et du chanfrein. • Coudes tournés en dehors. • Postérieurs trop engagés. • Arrière-main droit ou en tonneau. • Jarrets tournés en dedans. • Taille inférieure ou dépassant de plus de 1 cm et de moins de 2 cm les normes indiquées par le standard.

DEFAUTS ELIMINATOIRES • Comportement peureux, agressif, méchant, exagérément méfiant, nerveux. • Toute malformation. • Sujet insuffisamment typé. • Défauts d'articulé comme prognathisme supérieur, prognathisme inférieur ou déviation de l'arcade incisive. • Défauts graves d'ensembles touchant la constitution, le poil ou la couleur. • Taille inférieure ou dépassant de plus de 2 cm les normes indiquées par le standard.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

rottweiler

Le Rottweiler est un chien robuste de taille moyenne à grande, ni lourd, ni léger, ni haut sur pattes, ni levretté. D'humeur aimable et paisible, il aime les enfants ; il est très attaché, obéissant, docile et travaille avec plaisir

ROTTWEILER

ORIGINE : Allemagne.

UTILISATION : Chien de compagnie, de service et d'utilité.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 2 Pinscher et Schauuzer, Molossoïdes, chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Section 2.1 Molossoïdes, type dogue. Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Rottweiler compte parmi les plus anciennes races de chiens. Son origine remonte au temps des Romains. Il était alors un chien de garde et de troupeau. Il escorta les légions romaines lorsqu'elles franchirent les Alpes, protégeant les hommes et menant le bétail. Lorsque les légions s'installèrent dans la région de Rottweil, ces chiens se trouvèrent en contact avec les chiens indigènes et il se produisit des croisements entre les deux variétés. Les principales fonctions du Rottweiler restèrent la garde et la conduite des grands troupeaux ainsi que la défense du maître et de ses biens. La vieille ville impériale de Rottweil finit par lui octroyer son nom : chien de boucher de Rottweil. Les bouchers faisaient l'élevage de ces chiens uniquement en fonction de leurs performances comme chiens d'utilité. Il se développa ainsi au fil des ans une race tout à fait exceptionnelle de chiens de garde et de troupeau, utilisé aussi comme animal de trait. Lorsqu'au début du 20ème siècle la police eut besoin de chiens de service, on testa également le Rottweiler et il s'avéra qu'il était parfaitement bien adapté aux missions d'un chien de police. Il fut officiellement reconnu comme tel en 1910. L'élevage du Rottweiler est orienté vers un chien débordant de vigueur, noir, aux marques feu bien délimitées, dont l'aspect général massif n'altère aucunement la noblesse et qui se prête tout spécialement à l'emploi comme chien de compagnie, de service et d'utilité.

ASPECT GENERAL : Le Rottweiler est un chien robuste de taille moyenne à grande, ni lourd, ni léger, ni haut sur pattes, ni levretté. De proportions harmonieuses, son aspect trapu et vigoureux laisse présager force, souplesse et endurance.
PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du tronc mesurée de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse ne doit dépasser la hauteur au garrot que de 15% au maximum.

COMPORTEMENT / CARACTERE : D'humeur aimable et paisible, il aime les enfants ; il est très attaché, obéissant, docile et travaille avec plaisir. Son apparence trahit une robustesse naturelle. Il est sûr de lui, jouit d'un équilibre nerveux parfait et est difficile à impressionner. Il réagit avec beaucoup d'attention à ce qui l'entoure.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : De longueur moyenne, large entre les oreilles ; de profil le front est modérément convexe. Protubérance occipitale bien développée, sans saillie prononcée. Stop : Bien marqué.

REGION FACIALE : Truffe : Bien développée, plutôt large que ronde, aux narines relativement grandes. Elle est toujours noire. Museau : Il ne doit faire ni trop long ni trop court par rapport au crâne. Chanfrein rectiligne à base large, diminuant modérément de largeur d'arrière en avant. Lèvres : Noires, bien serrées, commissures labiales fermées. Gencives foncées autant que possible. Mâchoires/dents : Mâchoires puissantes et larges, autant l'inférieure que la supérieure. Denture puissante et complète (42 dents). Les incisives supérieures s'articulent en ciseaux sur celles de la mâchoire inférieure. Joues : Arcades zygomatiques bien marquées. Yeux : De grandeur moyenne, en amande, de couleur brun foncé ; paupières bien appliquées contre la globe oculaire. Oreilles : Moyennes, pendantes, triangulaires, très écartées l'une de l'autre et attachées haut. Ramenées sur l'avant et bien accolées, elles font paraître la région crânienne plus large qu'elle ne l'est en réalité.

COU : Puissant, de longueur moyenne, bien musclé, avec profil supérieur du cou légèrement galbe. Il est sec, sans fanon, ni laxité de peau à la gorge.
CORPS : Dos : Droit, puissant et ferme. Rein : Court, fort et haut. Croupe : Large, de longueur moyenne, légèrement arrondie. Elle ne doit être ni rectiligne ni avalée. Poitrine : Spacieuse, large et bien descendue (environ 50% de la hauteur au garrot) avec un poitrail bien développé et des côtes bien cintrées. Ventre : Flancs pas retroussés.

QUEUE : En état naturel, horizontale en prolongement de la ligne du dessus ; au repos elle peut être pendante.

MEMBRES ANTERIEURS : Généralités : Vus de face, les membres antérieurs sont droits et non serrés. Vu de profil, l'avant-bras est vertical. L'omoplate forme avec l'horizontale un angle d'environ 45°. Epaule : Bien placée. Bras : Bien appliqué contre le tronc. Avant-bras : Vigoureusement développé et bien musclé. Métacarpe : Légèrement élastique, puissant, légèrement incliné Pieds antérieurs : Ronds, avec les doigts bien serrés et cambrés. Coussinets fermes. Ongles courts, noirs et solides.

MEMBRES POSTERIEURS : Généralités : Vus de derrière, les membres postérieurs sont droits et son serrés. En station libre, les articulations coxo-fémorales, fémorotibiales (grasset) et tibio-tarsiennes (jarret) forment des angles obtus. Cuisse : De longueur moyenne, large et fortement musclée. Jambe : Longue, puissante et large par sa musculature nerveuse. Jarret : Puissant, correctement angulé. Il ne doit pas être trop droit. Pieds postérieurs : Légèrement plus longs que les antérieurs, également avec des doigts forts, cambrés et bien serrés.

ALLURES : Le Rottweiler est un trotteur. A cette allure, le dos reste ferme et relativement immobile. L'allure est harmonieuse, franche, puissante et dégagée, avec une bonne amplitude.

PEAU : Sur la tête, la peau est bien tendue ; dans des moments de grande attention elle peut former de légères rides sur le front.

ROBE POIL : La robe est formée par le poil de couverture et le sous-poil. Le poil de couverture est de longueur moyenne, dur au toucher, lisse et bien serré contre le corps. Le sous-poil ne doit pas dépasser le poil de couverture. Les poils sont un peu plus longs aux membres postérieurs

COULEUR : Noire, avec des marques feu bien délimitées d'un ton brunroux soutenu sur les joues, le museau, le dessous du cou, le poitrail, les membres ainsi qu'au-dessus des yeux et en dessous de la racine de la queue.

TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot des mâles : 61 à 68 cm. 61-62 cm : petit ; 63-64 cm moyen ; 65-66 cm : grand (taille souhaitée); 67-68 cm très grand. Poids : 50 kg environ. Hauteur au garrot des femelles : 56 à 63 cm. 56-57 cm : petite ; 58-59 cm : moyenne ; 60-61 cm : grande (taille souhaitée); 62-63 cm : très grande. Poids : 42 kg environ.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Aspect général : Léger ou levretté ou haut sur pattes ; ossature faible ; musculature légère. • Tête : Tête de chien de chasse ; tête étroite ou légère ou trop courte ou longue ou massive ; front aplati (stop absent ou peu marqué). • Museau : Long ou pointu ; nez busqué ou fendu ; chanfrein concave, convexe ou tombant ; truffe claire ou tachée de ladre. • Lèvres : Flottantes ou roses ou tachées de ladre ; commissure labiale ouverte. • Mâchoires : Mâchoire inférieure étroite. • Denture : Articulé en pince. • Joues : Par trop saillantes. • Yeux : Clairs, trop enfoncés ou à fleur de tête, ronds ; paupières trop lâches. • Oreilles : Attachées trop bas ou lourdes ou longues ou flasques ou portées en arrière ou décollées ou les deux étant portées différemment. • Cou : Trop long ou mince, peu musclé ; présence de fanon ou de peau de gorge trop lâche. • Corps : Trop long ou trop court, étroit. • Dos : Trop long, faible ou ensellé, dos de carpe. • Croupe : Avalée, ou trop courte, ou trop plate ou trop longue. • Poitrine : Cage thoracique à côtes plates ou trop rondes (en tonneau) ou manquant d'ampleur à l'arrière. • Queue : Attachée trop haut ou trop bas. • Membres antérieurs : Serrés ou pas d'aplomb ; épaule droite ; coudes insuffisamment appliqués contre le corps ou décollés ; bras trop long ou trop court ou insuffisamment oblique ; métacarpe trop fléchi ou trop droit ; doigts écartés ou trop plats ou trop arqués ou déformés ; ongles clairs. • Membres postérieurs : Cuisses plates ; jarrets clos, jarrets de vache ou dirigés vers l'extérieur ( en tonneau) ; angles articulaires trop aigus ou trop obtus ; présence d'ergots. • Peau : Peau de la tête ridée. • Poil : Trop mou ou trop long ou trop court ou ondulé : manque de sous-poil. • Couleur : Marques feu de couleur défectueuse ou mal délimitées ou trop étendues.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Aspect général : Inversion du caractère sexuel marquée ( mâles de type féminin, chiennes de type masculin). • Denture : Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée ; absence d'une incisive, d'une canine, d'une prémolaire ou d'une molaire. • Yeux : Entropion, ectropion, yeux jaunes, yeux de couleur différentes (hétérochromie). • Queue : Queue cassée, enroulée, portée fortement déviée latéralement. • Poil : Poil nettement trop long ou ondulé. • Couleur : Non conforme au noir et feu caractéristique du Rottw eiler ; taches blanches. • Comportement : Chiens peureux,craintifs ou couards, ayant peur du coup de feu, agressifs, exagérément méfiants ou manquant d'équilibre nerveux.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

bichon frisé

Le Bichon Frisé est un petit chien gai et enjoué, d'allure vive, à museau de longueur moyenne, à poil long.

BICHON A POIL FRISE

ORIGINE : France/Belgique.

UTILISATION : Chien de compagnie.


CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 1 Bichons et apparentés. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Petit chien gai et enjoué, d'allure vive, à museau de longueur moyenne, à poil long tirebouchonné très lâche, ressemblant à la fourrure de la chèvre de Mongolie. Le port de tête est fier et haut, les yeux foncés sont vifs et expressifs.

TETE : En harmonie comparée au corps.

REGION CRANIENNE : Crâne : Plutôt plat au toucher, bien que la garniture le fasse paraître rond. Le crâne est plus long que le museau. Stop : Peu accentué.

REGION FACIALE : Truffe : La truffe est arrondie, bien noire, à grain fin et luisant. Museau : Le museau ne doit pas être épais ni lourd, sans cependant être pincé. La gouttière entre les arcades sourcilières est légèrement apparente. Lèvres : Les lèvres sont fines, assez sèches, moins toutefois que chez le Schipperke, ne tombant que juste ce qu'il faut pour que la lèvre inférieure soit couverte, mais jamais lourdes ni pendantes ; elles sont normalement pigmentées de noir jusqu'aux commissures ; la lèvre inférieure ne peut pas être lourde ni apparente, ni molle et ne laisse pas voir les muqueuses quand la gueule est fermée. Mâchoires/dents : La denture est normale, c'est-à-dire que les incisives de la mâchoire inférieure viennent se placer immédiatement contre et derrière la pointe des dents de la mâchoire supérieure. Joues : Plates et pas très musculeuses. Yeux : Les yeux foncés autant que possible et bordés de paupières foncées, sont de forme plutôt arrondie et non en amande ; ils ne sont pas placés obliquement, sont vifs, pas trop grands, ne laissant pas voir de blanc. Ils ne sont ni gros ni proéminents, comme ceux du Griffon bruxellois et du Pékinois ; l'orbite ne doit pas être saillante. Le globe de l'oeil ne doit pas ressortir de façon exagérée. Oreilles : Les oreilles sont tombantes et bien garnies de poils finement frisés et longs. Elles sont portées plutôt en avant quand l'attention est éveillée, mais de façon que le bord antérieur touche au crâne et ne s'en écarte pas obliquement ; la longueur du cartilage ne doit pas aller, comme chez le Caniche, jusqu'à la truffe, mais s'arrête à la moitié de la longueur du museau. Les oreilles sont, du reste, bien moins larges et plus fines que chez ce chien.

COU : L'encolure est assez longue, portée haut et fièrement. Elle est ronde et fine près du crâne, s'élargissant graduellement pour s'emboîter sans heurt dans les épaules. Sa longueur est très approximativement un tiers de la longueur du corps (proportion de 11 cm à 33 cm pour un sujet de 27 cm de haut), les pointes de l'épaule contre le garrot étant prises comme bases.

CORPS : Rein : Large et bien musclé, légèrement bombé. Croupe : Légèrement arrondie. Poitrine : La poitrine est bien développée, le sternum prononcé, les fausses côtes arrondies et ne finissant pas brusquement, la poitrine ayant horizontalement une assez grande profondeur. Flancs : Les flancs sont bien relevés au ventre ; la peau y est fine et non flottante, donnant une apparence assez levrettée.

QUEUE : Attachée un peu plus sous la ligne du dos que chez le Caniche. Normalement la queue est portée relevée et gracieusement recourbée, dans le plan de l'épine dorsale, sans être enroulée ; elle n'est pas écourtée et ne peut rejoindre le dos ; toutefois, la garniture du poil peut retomber sur le dos.

MEMBRES ANTERIEURS : Vus de face, les antérieurs sont droits, bien d'aplomb et d'une ossature fine. Epaule : Assez oblique, pas proéminente, donnant l'apparence d'être de même longueur que le bras, environ 10 cm. Bras : Pas écarté du corps. Coude : Pas tournés en dehors. Métacarpe : Vu de face court et droit, très légèrement fléchi vu de profil.

MEMBRES POSTERIEURS : Le bassin est large. Cuisses : Larges et bien musclées, bien obliques. Jarret : En comparaison avec le Caniche, le jarret est plus coudé.

PIEDS : Nerveux. Ongles de préférence noirs, un idéal difficile à atteindre.

PEAU : La pigmentation sous le poil blanc est foncée de préférence ; les organes sexuels sont alors pigmentés de teinte noire ou bleuâtre ou beige.

ROBE POIL : Fin, soyeux, tirebouchonné, très lâche, ressemblant à celui de la fourrure de la chèvre de Mongolie, ni plat, ni cordé et atteignant 7 à 10 cm de longueur. Toilette : Le chien peut être présenté avec les pieds et le museau légèrement dégagés.

COULEUR : Blanc pur.

TAILLE : La hauteur au garrot ne doit pas dépasser 30 cm, la petite taille étant un élément de succès.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Prognathisme supérieur ou inférieur léger. • Poil : plat, ondulé, cordé, trop court. • Pigmentation se prolongeant dans le poil de façon à former des taches rousses.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Nez rose. • Lèvres couleur chair. • Prognathisme supérieur ou inférieur si développé que les incisives ne se touchent plus. • Yeux pâles. • Queue enroulée et tournée en hélice. • Taches noires dans le poil.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Spitz Allemand

SPITZ ALLEMANDS Y COMPRIS KEESHOND ET POMERANIEN (Deutsche Spitze, inklusive Keeshond und Pomeranian)

ORIGINE : Allemagne.

UTILISATION : Chien de garde et de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 5 Chiens de type Spitz et de type primitif. Section 4 Spitz européens. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Les Spitz allemands qui descendent du chien des tourbières de l'âge de la pierre « Canis familiaris palustris Rüthimeyer » et des « chiens des cités lacustres » postérieurs sont la race la plus ancienne de l'Europe centrale. De nombreuses autres races en descendent. Dans certaines régions non germanophones, le Spitz-loup porte le nom de « Keeshond », et le Spitz nain celui de « Pomeranian » (de Poméranie).

ASPECT GENERAL : Les Spitz séduisent par la beauté de leur fourrure redressée par un abondant sous-poil. Le cou pourvu d'une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement. Sa tête aux yeux vifs rappelant celle du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps du chien est de 1 à 1.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Le Spitz allemand est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son maître. Il est très réceptif et facile à éduquer. Sa méfiance envers les inconnus et l'absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal pour la maison en ville ou pour la ferme. Il n'est ni peureux ni agressif. Résistance aux intempéries, robustesse et longévité sont d'autres qualités qui le distinguent.

TETE REGION CRANIENNE : De grandeur moyenne, le crâne du Spitz, vu de dessus, est le plus large dans sa partie postérieure et va en s'amenuisant en forme de coin jusqu'à la pointe du nez. Stop : Modérément à bien marqué, jamais abrupt.

REGION FACIALE : Truffe : Petite et ronde, elle est de couleur noire pur, sauf chez les Spitz à robe marron où elle est de couleur brun-foncé. Museau : Il est harmonieusement proportionné par rapport au crâne ; il n'est pas trop long. (Chez le Spitz-loup/Keeshond, le Grand Spitz et le Spitz Moyen, le rapport longueur du museau/longueur du crâne est environ de 2/3, chez le petit Spitz et le Spitz nain/Poméranien environ de 2/4). Lèvres : Les lèvres ne se recouvrent pas. Elles sont bien tendues et ne font pas de pli à la commissure. Elles sont entièrement noires chez les Spitz de toutes les variétés de couleur, sauf chez les chiens de robe marron où elles sont de couleur brun foncé. Mâchoires/dents : D'un développement normal, les mâchoires présentent un articulé en ciseaux complet formé de 42 dents selon la formule dentaire du chien. La face postérieure des incisives supérieures recouvre en contact étroit la face antérieure des inférieures, les dents étant implantées à l'équerre par rapport aux mâchoires. Chez le petit Spitz et le Spitz nain/Poméranien, l'absence d'un nombre restreint de prémolaires est toléré. Un articulé en pince est toléré chez tous les Spitz. Joues : Les joues sont délicatement arrondies sans être saillantes. Yeux : De grandeur moyenne, de forme légèrement allongée et en position un peu oblique, les yeux sont de couleur foncée. Les paupières sont pigmentées en noir dans toutes les variétés de couleur, sauf chez les Spitz à robe marron où elles sont de couleur brun foncé. Oreilles : Les petites oreilles du Spitz sont attachées haut, relativement proches l'une de l'autre, triangulaires et pointues; elles sont toujours portées dressées avec une pointe bien rigide.

COU : De longueur moyenne, le cou, large à l'insertion entre les épaules, a une nuque légèrement galbée. Sans fanon, il est couvert d'une collerette en forme de crinière.

CORPS : Ligne supérieure : Elle commence à la pointe des oreilles portées droites et bien dressées et se prolonge après une douce courbure dans le dos court et horizontal. La queue touffue rabattue sur le dos dont elle couvre une partie parachève la silhouette. Garrot/ Dos : Le garrot, bien sorti, se fond progressivement dans le dos, qui est aussi court que possible, droit et solide. Rein : Court, large et puissant. Croupe : La croupe est large, courte et non avalée. Poitrine : La poitrine est bien descendue et bombée ; la région sternale est bien développée. Ligne du dessous : La cage thoracique est développée aussi loin que possible vers l'arrière; le ventre n'est que modérément relevé.

QUEUE : Attachée haut et de longueur moyenne, la queue, très touffue, est dressée dès sa racine, rabattue vers l'avant et roulée sur le dos, sur lequel elle s'appuie fermement. Une double boucle à l'extrémité de la queue est acceptée.

MEMBRES ANTERIEURS : Généralités : Ils sont droits et le devant est plutôt large. Epaules : L'omoplate est longue et oblique vers l'arrière. Le bras, d'une longueur à peu près identique, forme avec l'omoplate un angle d'environ 90°. L'épaule est bien musclée et fermement attachée à la cage thoracique. Coudes : L'articulation du coude est solide, bien contre le thorax et tournée ni en dedans ni en dehors. Avant-bras : De longueur moyenne, vigoureux en comparaison du tronc, parfaitement droit, sa face postérieure est bien garnie de franges. Métacarpe : Le métacarpe, solide et de longueur moyenne, forme avec l'avant-bras un angle d'environ 20° par rapport à la verticale. Pieds : Les pieds antérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec les doigts serrés (pieds de chat) et bien cambrés. Les ongles et les coussinets plantaires sont noirs dans toutes les variétés de couleur, sauf chez les Spitz à robe marron, où ils sont de couleur brune.

MEMBRES POSTERIEURS : Généralités : Les membres postérieurs sont très musclés et portent jusqu'au jarret des culottes abondantes. Les postérieurs sont droits et parallèles. Cuisse et jambe : La cuisse et la jambe sont approximativement de même longueur. Genou (grasset) : L'articulation du grasset n'est que modérément angulée; elle est solide et, dans le mouvement, ne se déporte ni vers l'intérieur ni vers l'extérieur. Métatarse : De longueur moyenne, le métatarse, très robuste, est perpendiculaire au sol. Pieds postérieurs : Les pieds postérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec les doigts bien serrés et cambrés ( pieds de chat); les coussinets sont résistants. La couleur des ongles et des coussinets est aussi foncée que possible.

ALLURES : Par l'effet d'une bonne impulsion le mouvement du Spitz allemand est coulant et élastique; les membres se meuvent droit devant.

PEAU : La peau, bien adhérente au corps, ne forme aucun pli.

ROBE NATURE DU POIL : Le Spitz allemand a un poil double : un poil de couverture long, droit et écarté et un sous-poil court, épais et ouaté. La tête, les oreilles, les faces antérieures des membres antérieurs et postérieurs et les pieds ont un poil court et dense (velouté); le reste du corps a un poil long et abondant. Ni ondulé, ni bouclé, ni hirsute, il ne forme pas de raie sur le dos. Le cou et les épaules sont couverts d'une abondante crinière. Les faces postérieures des membres antérieurs sont bien garnies de franges, les membres postérieurs présentent de la croupe au jarret une culotte opulente et la queue est touffue.

COULEUR DU POIL : • a) Spitz-loup / Keeshond : Gris-loup (gris-nuagé). • b) Grand Spitz : Noir, brun, blanc. • c) Spitz moyen : Noir, brun, blanc, orange, gris-loup ( gris-nuagé) et autres couleurs. • d) Petit Spitz : Noir, brun, blanc, orange, gris-loup (gris-nuagé) et autres couleurs. • e) Spitz Nain / Poméranien : Noir, brun, blanc, orange, gris-loup (grisnuagé) et autres couleurs. Spitz noir : Pour la robe du Spitz noir, le sous-poil et la peau doivent être également de couleur foncée. En surface, la couleur est d'un noir laqué sans trace de blanc et sans marque quelconque. Spitz marron : La robe du Spitz marron doit être marron foncé également réparti et uniforme. Spitz blanc : La robe doit être d'un blanc pur, sans ombre aucune, en particulier dans les nuances jaunâtres comme on le rencontre assez souvent sur les oreilles. Spitz orange : La robe du Spitz orange doit être également répartie et uniforme dans une nuance moyenne. Spitz gris-loup ( gris-nuagé) / Keeshond : Le gris-loup est un gris argenté charbonné ( avec du noir à l'extrémité des poils). Le museau et les oreilles sont foncés. Autour des yeux il y a un dessin en "branche de lunette" nettement marqué, formé d'une ligne noire délicatement dessinée allant en biais de l'angle externe de l'oeil au point d'attache inférieur de l'oreille, associé à des hachures nettes et des dégradés ombrés formant des sourcils courts et expressifs. La crinière et la région des épaules est plus claire. Les membres antérieurs et postérieurs sont d'un gris argenté sans taches noires au-dessous des coudes et des genoux, à part de petites taches noires allongées en coup de crayon sur les doigts (pencilling). La pointe de la queue est noire. La face inférieure de la queue et les culottes sont d'un gris argenté clair. Spitz d'autres couleurs : Sous cette dénomination figurent les robes de toutes les autre teintes: crème, crème-zibeline, orangezibeline, noir et feu, panaché. Les chiens panachés doivent avoir un fond de robe blanc et les taches de couleur noire, brune, grise ou orange doivent être réparties sur tout le corps.

TAILLE ET POIDS : a) Spitz-loup / Keeshond 49 cm +/- 6 cm b) Grand Spitz 46 cm +/- 4cm c) Spitz Moyen 34 cm +/- 4 cm d) Petit Spitz 26 cm +/- 3 cm e) Spitz Nain / Pomeranien 20 cm +/- 2cm. Les sujets au-dessous de 18 cm ne sont pas recherchés. Poids : Chaque variété de taille du Spitz doit avoir un poids correspondant à sa taille.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS GRAVES : • Défauts de construction. • Tête trop plate, tête en forme de pomme accusée. • Truffe, paupières et lèvres de couleur chair (ladre). • Absence de dents chez les Spitz-loup/ Keeshond, les Grands Spitz et les Spitz Moyens. • Yeux trop grands ou trop clairs, yeux proéminents. • Allures défectueuses. • Absence du dessin caractéristique de la face chez les Spitz-loup / Keeshond.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Persistance de la fontanelle. • Prognathisme supérieur ou inférieur. • Entropion ou ectropion. • Oreille cassée. • Petites taches blanches bien définies dans toutes les variétés de taille.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

labrador

Le Labrador Retriever est un compagnon fidèle, capable de s'adapter partout. Intelligent, ardent et docile, le labrador ne demande qu'à faire plaisir. Le labrador est d'un naturel amical, sans aucune trace d'agressivité.

RETRIEVER DU LABRADOR (Labrador Retriever)

ORIGINE : Grande Bretagne.

UTILISATION : Chien rapporteur de gibier.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 8 Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier, chiens d'eau. Section 1 Chiens rapporteurs de gibier. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Fortement charpenté, au rein court, très actif. Le crâne est large. La poitrine est bien descendue et les côtes bien développées ; le rein et l'arrière-main sont larges et puissants.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Bon caractère, très agile. Nez excellent ; dent douce ; passion pour l'eau. Compagnon fidèle, capable de s'adapter partout. Intelligent, ardent et docile, il ne demande qu'à faire plaisir. Naturel amical, sans aucune trace d'agressivité ; il ne doit pas non plus se montrer craintif à l'excès.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Large, bien dessiné sans joues épaisses (viandeuses). Stop : Marqué.

REGION FACIALE : Truffe : Large, les narines bien développées. Museau : Puissant ; il n'est pas en sifflet. Mâchoires/dents : Mâchoires de longueur moyenne ; mâchoires et dents fortes et présentant un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Yeux : De dimensions moyennes, exprimant l'intelligence et le bon caractère. De couleur marron ou noisette. Oreilles : Ni grandes ni lourdes, elles tombent contre la tête et sont attachées plutôt en arrière.

COU : Net, puissant et solide, s'insérant dans les épaules bien placées.

CORPS : Dos : La ligne du dessus est horizontale. Rein : Large, court et fort. Poitrine : Bien large et bien descendue avec des côtes en plein cintre.

QUEUE : Trait distinctif de la race : très épaisse à la naissance s'effilant progressivement vers l'extrémité, de longueur moyenne, dépourvue de frange, mais recouverte complètement d'un poil court, épais, dense qui donne une apparence de rondeur décrite sous le nom de « queue de loutre ». Elle peut être portée gaiement, mais elle ne doit pas se recourber sur le dos.

MEMBRES ANTERIEURS : Les antérieurs ont une bonne ossature et sont droits du coude au sol, qu'ils soient vus de face ou de profil. Epaules : Longues et obliques.

MEMBRES POSTERIEURS : Bien développés, la croupe ne descend pas vers la queue. Grasset : Bien angulé. Jarret : Bien descendu. Les jarrets de vache sont à proscrire.

PIEDS : Ronds, compacts ; doigts bien cambrés et coussinets bien développés.

ALLURES : Allures dégagées, couvrant bien du terrain. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l'axe du corps.

ROBE POIL : Le poil est un trait distinctif du Labrador. Il est court et dense, sans ondulations ni franges ; il donne au toucher l'impression d'être passablement rêche ; le sous-poil est résistant aux intempéries.

COULEUR : Entièrement noir, jaune ou marron (foie-chocolat). Le jaune va du crème clair au roux (du renard). Une petite tache blanche est admise sur le poitrail.

TAILLE : Hauteur au garrot idéale de 56 à 57 cm chez le mâle et de 54 à 56 cm chez la femelle.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Border Collie

 

Le Border Collie est un chien de berger tenace, travailleur et très docile.

Le Border Collie est ardent, vigilant, réceptif et intelligent. Ce n'est ni un chien craintif, ni un chien agressif.

BORDER COLLIE

ORIGINE : Grande Bretagne

CLASSIFICATION F.C.I.: Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Section 1 Chiens de berger. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien bien proportionné ; la noblesse, l'élégance et l'équilibre parfait de la silhouette harmonieuse se combinent avec une substance suffisante pour donner une impression d'endurance. Tout manque d'harmonie comme tout manque de substance est à éviter.

CARACTERISTIQUES : Chien de berger tenace, travailleur et très docile.

TEMPERAMENT : Ardent, vigilant, réceptif et intelligent. Ni craintif, ni agressif.

TETE ET CRANE : Crâne passablement large. L'occiput n'est pas prononcé. Les joues ne sont pas pleines, ni arrondies. Le museau qui va en s'amenuisant vers l'extrémité est modérément court et fort ; le crâne et le museau sont approximativement de la même longueur. Le stop est bien marqué. La truffe est noire sauf chez les sujets à robe marron (chocolat) où elle peut être brune. Quand la robe est bleue, la truffe doit être de couleur ardoise. Les narines sont bien développées.

YEUX : Les yeux sont bien écartés, de forme ovale, de grandeur moyenne, de couleur brune sauf chez les chiens merle où l'on admet qu'un oeil ou les deux yeux soient bleus, en partie ou en totalité. L'expression est douce, vive, éveillée et intelligente.

OREILLES : Les oreilles sont de taille et texture moyennes, bien écartées, portées droites ou semi-dressées et attentives au moindre bruit.

MACHOIRE : Les dents et les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

COU : L'encolure est de bonne longueur, forte et musclée, légèrement rouée ; elle va en s élargissant vers les épaules.

AVANT-MAIN : Vus de face, les membres antérieurs sont parallèles. Vus de profil, les canons métacarpiens sont légèrement obliques. L'ossature est forte mais sans lourdeur. Les épaules sont bien inclinées ; les coudes sont contre le corps.

CORPS : D'apparence athlétique. Les côtes sont bien cintrées ; la poitrine est bien descendue et assez large. Le rein est bien descendu et musclé. L'abdomen n'est pas remonté au niveau du flanc. La longueur du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot.

ARRIERE-MAIN : L'arrière-main est large et musclé ; son profil descend gracieusement vers l'attache de la queue. Les cuisses sont longues, larges et musclées ; les grassets sont bien angulés; les jarrets sont forts et bien descendus. Du jarret au pied, les postérieurs doivent avoir une bonne ossature et, vus de derrière, ils sont parallèles.

PIEDS : De forme ovale. Les coussinets sont épais, forts et sains. Les doigts sont cambrés et serrés. Les angles sont courts et forts.

QUEUE : Modérément longue, la dernière vertèbre atteignant au moins le jarret ; attachée bas, bien garnie de poils, elle se termine par une courbe vers le haut, parachevant la grâce de la silhouette et l'harmonie du chien. La queue peut se relever quand le chien est en action mais n'est jamais portée sur le dos.

ALLURE : L'allure est dégagée, régulière et facile, les pieds se levant au minimum. Elle donne l'impression que le chien est capable de se mouvoir à pas furtifs et très rapidement.

POIL : Deux variétés 1) modérément long. 2) court Dans les deux variétés, le poil de couverture est dense, de texture moyenne et le sous-poil est doux et serré, formant une bonne protection contre les intempéries. Dans la variété à poil modérément long, les poils abondants forment une crinière, des culottes et une queue de renard (brosse). Le poil doit être court et lisse sur la face, aux oreilles, sur les membres antérieurs (excepté pour les franges), sur les membres postérieurs, des jarrets aux pieds.

COULEUR : Toutes couleurs sont admises. Le blanc ne doit jamais dominer.

TAILLE : Taille idéale : Mâles : 53 cm, Femelles : un peu moins.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

 

 

Matin de Naples

 

Le Matin de Naples est un chien lourd, massif et trapu de grand format. D'un caractère ferme et loyal, pas agressif ou mordant sans raison, protecteur de la propriété et de ses habitants, le Matin de Naples est toujours vigilant, intelligent, noble et majestueux.

MATIN NAPOLITAIN (Matin de Naples - Mastino Napoletano)

ORIGINE : Italie

UTILISATION : Chien de protection et de garde

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de Bouvier suisses Section 2.1 Molossoïdes, type dogue Non astreint à une épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Mâtin napolitain est un descendant du grand molosse romain décrit par Columelle au 1er siècle après J.-C. dans son livre "de re rustica". Répandu dans toute l'Europe par les légions de Rome, avec lesquelles il a combattu, il est à l'or igine de nombreuses races de mâtins dans les autres pays européens. Ayant survécu pendant de longs siècles dans les campagnes au pied du Vésuve et en général dans la région de Naples, il a été re-sélectionné depuis 1947 grâce à la ténacité et au dévouement d'un groupe de cynophiles.

ASPECT GENERAL : Chien lourd, massif et trapu de grand format, dont la longueur du tronc dépasse la hauteur au garrot.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du tronc dépasse de 10% la hauteur au garrot. La longueur de la tête est égale au 3/10 de la hauteur au garrot. Le rapport crâne-museau est de 2 à 1.

COMPORTEMENT ET CARACTERE : D'un caractère ferme et loyal, pas agressif ou mordant sans raison, protecteur de la propriété et de ses habitants, il est toujours vigilant, intelligent, noble et majestueux.
TETE : Courte et massive, avec un crâne large au niveau des arcades zygomatiques ; sa longueur atteint environ les 3/10e de la hauteur au garrot. Peau ample avec rides et plis, dont le plus typique et le mieux marqué part de l'angle palpébral externe pour descendre jusqu'à l'angle labial. Les axes longitudinaux supérieurs du crâne et du museau sont parallèles.

REGION CRANIENNE : Le crâne est large, plat, en particulier entre les oreilles, et, vu de face, légèrement convexe dans sa partie antérieure. La largeur bi-zygomatique dépasse la moitié de la longueur de la tête. Les arcades zygomatiques sont très proéminentes, mais avec des muscles plats. Les saillies des os frontaux sont très développées ; le sillon frontal est marqué ; l'apophyse occipitale est à peine indiquée. Stop : Bien marqué.

REGION FACIALE : Truffe : Placée dans le prolongement du chanfrein, elle ne doit pas déborder sur la ligne verticale antérieure des lèvres ; elle doit être volumineuse avec de grandes nar ines bien ouvertes. Sa couleur est en rapport avec celle de la robe noire chez les sujets noirs, gris-brun foncé chez les chiens d'autre couleur, et marron chez les robes brunes. Museau : Il est très large et haut ; sa longueur correspond à celle du chanfrein et doit être égale au tiers de la longueur de la tête. Les faces latérales sont parallèles entre elles, de sorte que, de face, le museau a une forme pratiquement carrée. Lèvres : Charnues, épaisses et amples, les lèvres supérieures, vues de face, forment à leur point de rencontre un "V" renversé. Le bord inférieur latéral du museau est formé par les lèvres supérieures; leur partie la plus basse est la commissure labiale, avec des muqueuses visibles situées à la verticale de l'angle externe de l'oeil. Mâchoires : Puissantes, avec des os de la mâchoire bien robustes et des arcades dentaires qui s'adaptent parfaitement. La mandibule doit être bien développée en largeur. Dents blanches, régulièrement développées, bien alignées et en nombre complet. Articulé en ciseaux, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l'aplomb des mâchoires, ou articulé en pinces, c'est-à-dire que les incisives supérieures sont en contact bout à bout par leur bord libre avec les incisives inférieures. Yeux : Situés sur un même plan frontal, ils sont bien écartés l'un de l'autre ; l'ouverture palpébrale est presque ronde ; le globe oculaire est légèrement enfoncé. Par rapport à la couleur de la robe, la couleur de l'iris est plus foncée. L'oeil peut cependant être plus clair avec les robes de teinte diluée. Oreilles : Petites par rapport au format du chien et de forme triangulaire, elles sont plates, accolées aux joues et attachées audessus de l'arcade zygomatique. Quand elles sont coupées, elles ont la forme d'un triangle presque équilatéral.

COU : Profil : Le profil supérieur est légèrement convexe. Longueur : Plutôt court, il mesure environ 2,8/10 de la hauteur au garrot. Forme : En forme de tronc conique, il est bien musclé. A mi-longueur, le périmètre est égal à environ 8/10 de la hauteur au garrot. Peau : Le bord inférieur du cou est riche en peau lâche qui forme un double fanon bien divisé, mais pas peu fourni ; il part au niveau des branches de la mandibule et ne dépasse pas le milieu du cou.

TRONC : La longueur du tronc dépasse de 10% la hauteur au garrot. Ligne supérieure : La ligne supérieure du dos est droite ; le garrot est large, long et pas très sorti. Dos : Il est large et d'une longueur d'environ 1/3 de la hauteur au garrot. La région lombaire doit être harmonieusement unie avec le dos et la musculature doit être bien développée en largeur. La cage thoracique est ample, avec des côtes longues et bien cintrées. La circonférence du thorax dépasse d'environ 1/4 la hauteur au garrot. Croupe : Elle est large, robuste et bien musclée. Son obliquité par rapport à l'horizontale mesurée sur celle du coxal est d'environ 30°. Sa longueur est égale aux 3/10 de la hauteur au garrot. Les hanches sont protubérantes au point d'atteindre la ligne supérieure lombaire. Poitrine : Elle est large et ouverte avec des muscles pectoraux bien développés. Sa largeur est en rapport direct avec celle du thorax et atteint les 40-45 % de la hauteur au garrot. Le manubrium sternal est situé au niveau de la pointe de l'articulation scapulo-humérale.

QUEUE : Elle est large et grosse à sa racine ; robuste, elle s'amincit légèrement vers son extrémité. En longueur, elle atteint l'articulation du jarret, mais habituellement on la coupe à environ les 2/3 de sa longueur. Au repos elle est portée pendante, en sabre ; en action, elle se relève à l'horizontale ou un peu plus haut que le dos.

MEMBRES ANTERIEURS : Dans l'ensemble, les membres antérieurs, du sol à la pointe du coude, vus de profil et de face, sont verticaux avec une ossature robuste proportionnée au format du chien. Epaules : Leur longueur mesure environ 3/10 de la hauteur au garrot avec une obliquité de 50-60° sur l'horizontale. La musculature est bien développée avec des muscles longs et bien distincts. L'angle de l'articulation scapulohumérale est de l05°-115°. Bras : Il mesure environ 30 % de la hauteur au garrot, son obliquité sur l'horizontale est de 55 - 60° et il est pourvu d'une musculature importante. Coudes : Couverts d'une peau abondante et lâche, ils ne sont pas trop serrés contre la paroi thoracique. Avant-bras : Sa longueur est presque égale à celle du bras. Il est placé en position parfaitement verticale et est doté d'une ossature robuste et d'une musculature sèche et bien développée. Carpe : Bien large, sec et sans nodosités, il prolonge la ligne verticale de l'avant-bras. Métacarpe : Plat, il prolonge la ligne verticale de l'avant-bras. Son inclinaison sur l'horizontale vers l'avant est d'environ 70 à 75°. Sa longueur est égale à environ 1/6 de la longueur du membre du sol jusqu'au coude. Pied : De forme ronde, il est volumineux avec des doigts cambrés et bien serrés. Les coussinets plantaires sont secs, durs et bien pigmentés. Les ongles sont forts, recourbés et de teinte foncée.

MEMBRES POSTERIEURS : Dans l'ensemble, ils doivent être puissants et robustes, en proportion avec le format du chien et capables d'assurer l'impulsion voulue dans les allures. Cuisse : En longueur, elle mesure 1/3 de la hauteur au garrot et son obliquité sur l'horizontale est d'environ 60°. Elle est large avec des muscles gros et saillants, mais nettement détachés les uns des autres. Le fémur et le coxal forment un angle de 90°. Jambe : D'une longueur un peu inférieure à celle de la cuisse et d'une obliquité de 50 - 55°, elle est dotée d'une forte ossature et d'une musculature bien visible. Genou : L'angle fémoro-tibial est d'environ 110 - ll5°. Jarret : Très long par rapport à la longueur de la jambe, sa longueur est d'environ 2,5/10 de la hauteur au garrot. L'articulation tibio-tarsienne forme un angle de 140 - 145°. Métatarse : Robuste et sec, sa forme est presque cylindrique ; parfaitement d'aplomb, sa longueur est d'environ 1/4 de la hauteur au garrot ; d'éventuels ergots doivent être éliminés. Pied : Plus petit que l'antérieur, rond, avec des doigts bien serrés. Coussinets plantaires secs, durs et pigmentés. Ongles forts, recourbés et de couleur foncée.

ALLURES : Elles constituent une des caractéristiques typiques de la race. Au pas, l'allure de type félin à pas de lion, est lente et semblable à celle d'un ours. Le trot est caractérisé par une forte poussée des postérieurs et une bonne allonge des antérieurs Le chien galope rarement ; allures habituelles pas et trot. L'amble est toléré.

PEAU : Epaisse, abondante et lâche sur tout le corps, particulièrement sur la tête où elle dessine de nombreux plis ou rides, et au bord inférieur du cou où elle forme un double fanon.

ROBE NATURE DU POIL : Court, rude et dur, serré, partout d'une longueur égale et uniformément lisse, il est fin et mesure au maximum 1,5 cm. Il ne doit présenter aucune trace de frange.

COULEUR DU POIL : Les couleurs préférées sont gris, gris plombé et noir, mais aussi brun, fauve et fauve intense (cerf), avec parfois, de petites taches blanches au poitrail et à la pointe des doigts. Toutes ces robes peuvent être bringées. On tolère les teintes noisette, gristourterelle et isabelle.

TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot : mâles : 65 - 75 cm femelles : 60 - 68 cm On admet une tolérance de 2 cm en plus ou en moins. Poids : Mâles: 60 - 70 kg Femelles : 50 - 60 kg

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède constitue un défaut qui doit être pénalisé en fonction de sa gravité et de son extension.

DEFAUTS GRAVES : • Prognathisme inférieur prononcé • Queue en trompette • Tailles supérieures ou inférieures aux limites tolérées.

DEFAUTS ELIMINATOIRES • Prognathisme supérieur • Convergence ou divergence accentuée des axes crânio-faciaux ; Chanfrein concave ou convexe ou très busqué ; • Dépigmentation totale de la truffe ; • Dépigmentation totale des deux bords des paupières • Oeil vairon ; • Strabisme ; • Absence de rides, de plis ou de fanon ; • Brachyourie tant congénitale qu'artificielle ; • Taches blanches très étendues ; • Marques blanches en tête.

N.B. : les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

 

Beagle

 

Le beagle est un chien gai dont la fonction essentielle est la chasse à courre, du lièvre en priorité, en suivant une voie. Hardi, doué d'une grande activité, d'énergie et de détermination, vif, intelligent et d'un tempérament égal. 

BEAGLE

ORIGINE : Grande-Bretagne. 

UTILISATION : Chien courant.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 6 Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. Section 1.3 Chiens courants de petite taille. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien courant vigoureux, compact dans sa construction, donnant une impression de distinction dénuée de tout trait grossier.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien gai dont la fonction essentielle est la chasse à courre, du lièvre en priorité, en suivant une voie. Hardi, doué d'une grande activité, d'énergie et de détermination, vif, intelligent et d'un tempérament égal. Aimable et éveillé, ne montrant ni agressivité ni timidité.

TETE : De bonne longueur, puissante sans être grossière, plus fine chez la femelle, sans ride ni froncement.

REGION CRANIENNE : Crâne : Légèrement en dôme, de largeur modérée, avec une légère crête occipitale. Stop : Bien marqué, divisant la tête dans sa longueur entre l'occiput et l'extrémité de la truffe de façon aussi égale que possible.

REGION FACIALE : Truffe : Large, de préférence noire mais une pigmentation moindre est admise chez les chiens à robe plus claire. Les narines sont bien ouvertes. Museau : Il n'est pas en sifflet. Lèvres : Raisonnablement bien descendues. Mâchoires/dents : Les mâchoires doivent être fortes et présenter un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l'aplomb des mâchoires. Yeux : Brun foncé ou noisette, assez grands, ni profondément enfoncés dans les orbites ni proéminents, bien écartés, avec une expression douce et attachante. Oreilles : Longues ; l'extrémité est arrondie ; lorsqu'on les étire, elles atteignent presque l'extrémité du nez. Elles sont attachées bas ; leur texture est fine et elles pendent gracieusement contre les joues.

COU : De longueur suffisante pour permettre au chien de mettre aisément le nez au sol, légèrement incurvé, présentant peu de fanon.

CORPS : Ligne du dessus : Droite et de niveau. Rein : Court mais l'ensemble est bien proportionné. Le rein est puissant et souple. Poitrine : Poitrine descendue sous le coude. Les côtes, bien cintrées, s'étendent bien en arrière. Ventre : Pas exagérément relevé.

QUEUE : Forte, de longueur modérée. Attachée haut, portée gaiement mais pas enroulée au-dessus du dos ni inclinée vers l'avant à partir de sa naissance. Bien couverte de poil, surtout sur la partie inférieure (espié).

MEMBRES ANTERIEURS : Les membres antérieurs sont droits et d'aplomb, bien placés sous le corps. La substance est bonne et l'ossature est ronde. Le membre ne s'amincit pas en fuseau vers le pied. Epaules : Omoplates bien obliques et non chargées. Coudes : Solides, ne tournant ni en dehors ni en dedans. La hauteur du coude au sol est à peu près la moitié de la hauteur au garrot. Métacarpe : Court.

MEMBRES POSTERIEURS : Cuisses : Musclées. Grassets : Bien angulés. Jarrets : Fermes, bien descendus, parallèles.

PIEDS : Serrés et fermes, pourvus de bonnes jointures et de coussinets solides. Pas de pieds de lièvre. Les ongles sont courts.

ALLURES : Le dos est horizontal, ferme ; le chien ne roule pas dans les allures. Le pas est sans contrainte avec beaucoup d'allonge des antérieurs, et droit devant, sans allure relevée, les membres postérieurs donnant l'impulsion. En action, le chien ne doit pas être serré derrière ni faucher ou tricoter devant.

ROBE POIL : Court, dense et résistant aux intempéries.

COULEUR : Toute couleur reconnue pour les courants autre que foie. Extrémité de la queue blanche.

TAILLE : Hauteur au garrot : Minimum souhaitable : 33 cm, Maximum souhaitable : 40 cm.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

Le Yorkshire Terrier

 

Le Yorkshire Terrier est un chien de compagnie actif et intelligent. Plein d'entrain et d'un naturel égal, l'ensemble des formes du Yorkshire donne l'impression d'un corps vigoureux et bien proportionné.

YORKSHIRE TERRIER

ORIGINE : Grande Bretagne.

UTILISATION : Terrier de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers. Section 4 Terriers d'agrément. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien à poil long ; le poil pend parfaitement droit et de façon égale de chaque côté, partagé par une raie qui s'étend du nez à l'extrémité de la queue. Très compact et net dans ses lignes, il se tient très droit, ce qui lui donne l'air important. L'ensemble de ses formes donne l'impression d'un corps vigoureux et bien proportionné.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Terrier de compagnie actif et intelligent. Plein d'entrain, d'un naturel égal.

TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Plutôt petit et plat, n'étant ni proéminent, ni rond.

REGION FACIALE : Truffe : Noire. Museau : Pas trop long. Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'està- dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Les dents sont bien disposées et les mâchoires sont d'égale longueur. Yeux : De dimensions moyennes, foncés, étincelants ; ils expriment une vive intelligence ; ils sont disposés de façon à regarder droit devant. Ils ne sont pas proéminents. Le bord des paupières est foncé. Oreilles : Petites, en forme de V, portées droites, pas trop écartées, couvertes d'un poil court ; leur couleur est d'un fauve soutenu et intense.

COU : De bonne longueur.

CORPS : Compact. Dos : Droit. Rein : Bien soutenu. Côtes : Modérément cintrées.

QUEUE : Il est d'usage de l'écourter à une longueur moyenne ; elle porte un poil abondant, d'un bleu plus foncé que sur le reste du corps, surtout à l'extrémité. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos.

MEMBRES ANTERIEURS : Membres droits, bien couverts d'un poil fauve doré intense qui est un petit peu plus clair à l'extrémité qu'à la racine et qui ne s'étend pas plus haut que le coude sur les antérieurs. Epaules : Bien obliques.

MEMBRES POSTERIEURS : Les membres postérieurs sont parfaitement droits quand ils sont vus de derrière. Le grasset est modérément angulé. Ils sont bien couverts d'un poil fauve doré intense qui est quelques tons plus clair à l'extrémité qu'à la racine et qui ne s'étend pas plus haut que le grasset, sur les postérieurs.

PIEDS : Ronds. Les ongles sont noirs.

ALLURES : Allures dégagées avec une bonne impulsion. Antérieurs et postérieurs se portent droit devant. En action, la ligne du dessus reste bien droite.

ROBE POIL : Sur le corps, le poil est de longueur modérée, parfaitement droit (et non ondulé), luisant, de texture fine et soyeuse et non laineux. La garniture en tête est longue, d'un fauve doré intense, de couleur plus soutenue sur les côtés de la tête, à la base des oreilles et sur le museau où le poil doit être très long. La couleur fauve de la tête ne doit pas s'étendre jusqu'au cou. Absolument aucun poil sombre ou charbonné ne doit se mêler au poil fauve.

COULEUR : Bleu acier foncé ( et non bleu argenté), s'étendant de l'occiput à la naissance de la queue, jamais mêlé de poils fauves, bronze ou foncés. Sur le poitrail le poil est d'un fauve intense et brillant. Tous les poils fauves sont plus foncés à la racine qu'au milieu et ils deviennent encore plus clairs à l'extrémité.

POIDS : Jusqu'à 3,1 kg (7 livres anglaises).

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

BICHON MALTAIS

 

Le Bichon maltais est un petit chien, avec un tronc allongé. Couvert d'un poil très long et blanc, le Bichon Maltais est très élégant et a un port de tête fier et distingué.

BICHON MALTAIS (Maltese)

ORIGINE : Bassin de la Méditerranée Centrale.
PATRONAGE : Italie.

UTILISATION : Chien d'agrément et de compagnie.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie. Section 1 Bichons et apparentés. Sans épreuve de travail.


BREF APERCU HISTORIQUE : Son nom ne signifie pas qu'il est originaire de l'île de Malte, car l'adjectif "maltais" provient du vocable sémitique "màlat" qui veut dire refuge ou port; cette racine sémitique se retrouve dans toute une série de noms de lieux maritimes comme p. ex. dans le nom de l'île adriatique de Méléda, dans celui de la ville sicilienne de Melita et justement aussi dans celui de l'île de Malte. Les ancêtres de ces petits chiens vivaient dans les ports ou les villes maritimes de la Méditerranée Centrale, où ils combattaient les souris et les rats qui pullulaient dans les magasins portuaires et dans les cales des bateaux. Dans sa nomenclature des chiens existants à l'époque, Aristote ( 384- 322 A.C.) fait place à une race de petits chiens auxquels il attribue le nom de "canes melitenses". Ce chien était connu dans la Rome antique: compagnon préféré des matrones, il a été chanté par Strabon, poète latin du 1er siècle P.C. Des représentations du Bichon Maltais par de nombreux peintres de la Renaissance montrent ce petit chien dans les salons de l'époque aux côtés de belles dames du temps


ASPECT GENERAL : De petit format, avec un tronc allongé. Couvert d'un poil très long et blanc, il est très élégant et a un port de tête fier et distingué.


PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du tronc dépasse d'environ 38% la hauteur au garrot. La longueur de la tête est égale aux 6/11 de la hauteur au garrot.


COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, affectueux, très docile, très intelligent.


TETE : Sa longueur est égale aux 6/11 de la hauteur au garrot. Elle est plutôt large, sa largeur dépassant de peu la moitié de sa longueur.


REGION CRANIENNE : Crâne : Il est de longueur légèrement supérieure à celle du museau; la largeur bizygomatique est égale à sa longueur et par conséquent supérieur à la moitié de la longueur de la tête. Dans le sens sagittal, elle est de forme très légèrement ovoïde. La partie supérieure du crâne est plate, avec une apophyse occipitale très marquée; les saillies des os du front et les arcades sourcilières sont bien développées; le sillon frontal, étant peu marqué, est invisible; les parois latérales sont un peu convexes. Stop : Dépression naso-frontale très marquée faisant un angle de 90°.


REGION FACIALE : Truffe : Dans le prolongement du chanfrein, vue de profil, sa face antérieure est verticale. Volumineuse, avec des narines ouvertes, elle est arrondie et rigoureusement pigmentée de noir. Museau : La longueur du museau est égale aux 4/11 de la longueur de la tête; elle est donc un peu inférieure à sa moitié. Les régions sousorbitaires sont bien ciselées. Sa hauteur est d'un peu plus de 20% inférieure à la longueur. Les faces latérales sont parallèles, mais le museau, vu de face, ne doit pas paraître carré vu que la face antérieure se raccorde par des courbes aux faces latérales. Le chanfrein est rectiligne avec des sillons bien marqués dans sa partie centrale. Lèvres : Vues de face, les lèvres supérieures, à leur jonction, ont la forme d'un arc très ouvert. Elles sont peu développées en hauteur et le repli labial (oeillet) de la commissure n'est pas visible. Les lèvres supérieures s'adaptent parfaitement aux inférieures, de telle sorte que le profil inférieur du museau est défini par la mandibule. Les bords des lèvres sont rigoureusement pigmentés de noir. Mâchoires : Normalement développées et d'apparence légère, elles s'adaptent parfaitement. La mandibule, dont les branches sont rectilignes, n'est ni proéminente ni fuyante dans sa partie antérieure. Dents : Les arcades dentaires s'adaptent parfaitement et les incisives s'articulent en ciseaux. Les dents sont blanches; le denture est bien développée et complète. Yeux : Ouverts, d'une expression vive et attentive, de grandeur supérieure à la normale, ils ont une ouverture palpébrale proche du cercle. Les paupières sont bien en contact avec le globe oculaire qui n'est jamais enfoncé, mais plutôt à fleur de tête, quelque peu saillant. Les yeux sont situés sur un même plan frontal. Vus de face, ils ne doivent pas laisser entrevoir la sclère; ils sont de couleur ocre foncé; les bords des paupières sont noirs. Oreilles : De forme presque triangulaire, leur largeur représente environ 1/3 de leur longueur. Elles sont attachées haut au-dessus de l'arcade zygomatique, peu érectiles, tombantes, et en contact avec les parois latérales du crâne.


COU : Bien qu'il soir recouvert d'un poil abondant, la démarcation avec la nuque est bien visible. Le profil supérieur est arqué. Sa longueur est d'environ la moitié de la hauteur au garrot. Il est porté dressé et ne présente pas de peau lâche.


CORPS : La longueur du corps, mesurée de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse, dépasse de 38% la hauteur au garrot. Ligne du dessus : Elle est rectiligne jusqu'à l'attache de la queue. Garrot : Garrot légèrement sorti de la ligne du dos. Dos : Sa longueur est d'environ 65% de la hauteur au garrot. Croupe : Dans le prolongement de la ligne dorso-lombaire, la croupe est très large et longue ; son obliquité est de 10° sous l'horizontale. Poitrine : Région sternale très longue. Le thorax est ample, descendu plus bas que le niveau des coudes, avec des côtes pas très fortement cerclées. Le périmètre thoracique dépasse de 2/3 la hauteur au garrot.


QUEUE : Attachée dans la prolongation de la croupe, elle est grosse à sa racine et fine à sa pointe. Sa longueur correspond à environ 60% de la hauteur au garrot. Elle forme une seule grande courbe, dont la pointe retombe entre les hanches en touchant la croupe. On tolère une queue recourbée sur un côté du tronc.


MEMBRES ANTERIEURS : Considérés dans leur ensemble, ils sont bien appliqués au tronc et bien d'aplomb. Epaule : Sa longueur représente 1/3 de la hauteur au garrot et son obliquité sous l'horizontale est de 60° à 65°. Par rapport au plan médian du tronc, elle approche de la verticale. Bras : Plus long que l'épaule, il mesure 40 à 45% de la hauteur au garrot; l'obliquité sous l'horizontale est de 70°. Il est bien appliqué contre le tronc dans ses deux tiers supérieurs, et sa direction longitudinale est presque parallèle au plan médian du tronc. Coudes : Parallèles au plan médian du tronc. Avant-bras : Il est sec avec peu de muscles visibles, mais avec une ossature plutôt robuste par rapport au format de la race. Il est moins long que le bras et mesure 33% de la hauteur au garrot. La hauteur, mesurée du sol à la pointe du coude, est égale à environ 55% de la hauteur au garrot. Carpe : Dans l'axe vertical de l'avant-bras, bien mobile, sans nodosités ; il est couvert d'une peau fine. Métacarpe : Il a les mêmes caractéristiques que le carpe et, du fait de son peu de longueur, il est vertical. Pied antérieur : Rond, avec des doigts bien joints et arqués; le coussinet central et les tubercules digités sont noirs; les ongles sont également noirs ou au moins de couleur foncée.


MEMBRES POSTERIEURS : Vus dans leur ensemble, d'une ossature robuste, ils sont parallèles entre eux et, vus de derrière, verticaux de la pointe des fesses jusqu'au sol. Cuisse : Pourvues de muscles robustes, son bord postérieur est convexe. Parallèle au plan médian du tronc, sa direction de haut en bas et d'arrière en avant est quelque peu oblique par rapport à la verticale. Sa longueur approche 40% de la hauteur au garrot et sa largeur est un peu inférieure à sa longueur. Jambe : Avec une gouttière peu visible, son obliquité sous l'horizontale est de 55°. Elle est légèrement plus longue que la cuisse. Jarret : L'angle antérieur du jarret est de 140°. Métatarse : La distance du sol à la pointe de l'articulation tibio-tarsienne est légèrement supérieure au 1/3 de la hauteur au garrot. Sa longueur correspond à la hauteur au garrot. Il est parfaitement d'aplomb. Pied postérieur : Rond comme l'antérieur, dont il a toutes les caractéristiques.


ALLURES : Unies, rasantes, dégagées, avec au trot des foulées courtes et rapides.


PEAU : Bien appliquée sur tout le corps, elle est pigmentée de taches sombres et de couleur rouge vineux, spécialement sur le dos. Les bords des paupières, les troisièmes paupières et les bords des lèvres sont noirs.


ROBE POIL : Dense, luisant, brillant, tombant lourdement et de texture soyeuse, il est très long sur tout le corps et reste droit sur toute sa longueur sans traces d'ondulations ou de boucles. Sur le tronc, il doit dépasser en longueur la hauteur au garrot et retomber lourdement sur le sol, comme une cape bien posée sur le tronc dont elle suit le modèle sans s'ouvrir ni former flocons ou mèches. Flocons et mèches sont admis sur les membres antérieurs, du coude jusqu'au pied, et, sur les membres postérieurs, du grasset au pied. Il n'y a pas de sous-poil. Sur la tête, le poil est très long, aussi bien sur le chanfrein, où il se confond avec celui de la barbe, que sur le crâne, d'où il tombe jusqu'à se confondre avec celui des oreilles. Sur la queue, les poils retombent d'un seul côté du tronc, c'est-à-dire sur le flanc et sur la cuisse, et ils ont une longueur telle qu'ils atteignent le jarret.


COULEUR : Blanc pur; on admet une teinte ivoire pâle. Des traces de nuances orange pâle, à condition qu'elles donnent l'impression de poils souillés, sont tolérées, mais non désirées, et constituent donc une imperfection.


TAILLE ET POIDS : Hauteur au garrot : pour les mâles de 21 à 25 cm, pour les femelles de 20 à 23 cm. Poids : De 3 à 4 kg.


DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. • Strabisme bilaltéral. • Longueur du tronc dépassant de 43% la hauteur au garrot.


DEFAUTS GRAVES : • Chanfrein nettement busqué. • Prognathisme inférieur accentué, s'il altère l'aspect extérieur du museau. • Taille des mâles dépassant 26 cm ou en dessous de 19 cm; chez les femelles, au-dessus de 25 cm et en dessous de 18 cm.


DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Divergence ou convergence accentuées des axes crânio-faciaux. • Dépigmentation totale de la truffe ou truffe d'une couleur autre que noire. • Prognathisme supérieur. • Oeil vairon. • Dépigmentation totale des paupières. • Anourie, brachyourie tant congénitale qu'artificielle. • Poil frisé. • Toute couleur autre que le blanc à l'exception de l'ivoire pâle. • Taches de diverses couleurs quelle que soit leur extension.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Jack Russell

  

Le Jack Russel Terrier est un chien vif, éveillé et actif à l'expression ardente et intelligente. Le Jack Russel est hardi et sans peur, amical mais avec une tranquille assurance.

JACK RUSSELL TERRIER

ORIGINE : Angleterre.
PAYS DE DEVELOPPEMENT : Australie.

UTILISATION : Bon terrier de travail, capable de chasser sous terre. Excellent compagnon.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers. Section 2 Terriers de petite taille. Avec épreuve de travail.


BREF APERCU HISTORIQUE : Le Jack Russell Terrier tire son origine de l'Angleterre des années 1800 grâce aux efforts du Révérend John Russell (« Jack » est le diminutif de John - Note du traducteur). Celuici développa une souche de Fox-Terriers pour répondre à ce dont il avait besoin, un chien qui puisse courir avec les foxhounds et aller sous terre pour déloger le renard de son terrier ou d'autres animaux de chasse de leur tanière. Deux variétés ont évolué avec des standards fondamentalement similaires à part des différences surtout de taille et de proportions. Le plus grand, construit plus au carré, est connu actuellement sous le nom de Parson Russell Terrier (Terrier du Révérend Russell) et le plus court sur pattes, légèrement plus long dans ses proportions, porte le nom de Jack Russell Terrier.


ASPECT GENERAL : Terrier de travail robuste, actif, agile, ayant beaucoup de personnalité, au corps souple de longueur moyenne. La vivacité de son action va de pair avec l'ardeur de son expression. La caudectomie est facultative. Le poil peut être lisse, rêche ou « fil de fer ».


PROPORTIONS IMPORTANTES : • Corps dans son ensemble plus long que haut. • La hauteur de la poitrine du garrot au sternum doit égaler la longueur du membre antérieur du coude au sol. • Le tour de poitrine, pris derrière les coudes, doit mesurer entre 40 et 43 cm environ.


COMPORTEMENT / CARACTERE : Terrier vif, éveillé et actif à l'expression ardente et intelligente. Hardi et sans peur, amical mais avec une tranquille assurance.


TETE REGION CRANIENNE : Crâne : Doit être plat, d'une largeur modérée ; il diminue graduellement de largeur vers les yeux et jusqu'au large museau. Stop : Bien défini mais pas trop prononcé.


REGION FACIALE : Truffe : Noire. Museau : La longueur du stop à la truffe doit être légèrement inférieure à celle du crâne, du stop à l'occiput. Lèvres : Bien jointives et pigmentées de noir. Mâchoires/dents : Mâchoires très fortes, hautes, larges et puissantes - Dents fortes - Articulé en ciseaux. Yeux : Petits, de couleur foncée, à l'expression pleine de vivacité. Les yeux ne DOIVENT absolument pas être saillants et les paupières doivent bien épouser le globe oculaire. Le bord des paupières doit être pigmenté de noir. Les yeux sont en amande. Oreilles : En bouton ou retombantes, de bonne texture, bien mobiles. Joues : Les muscles jugaux doivent être bien développés.


COU : Fort et pur dans ses lignes, permettant de porter la tête avec aisance.


CORPS : Inscriptible dans un rectangle. Dos : Droit. La distance du garrot à la racine de la queue est légèrement supérieure à la hauteur au garrot (du garrot au sol). Rein : Le rein doit être court, solide et fortement musclé. Poitrine : Haute plutôt que large, bien dégagée du sol de sorte que le sternum est situé à mi distance entre le garrot et le sol. Les côtes doivent être bien cintrées à partir de la colonne vertébrale ; elles s'aplatissent sur les côtés de sorte que deux mains peuvent en faire le tour derrière les coudes - Le périmètre est d'environ 40 à 43 cm. La pointe du sternum est nettement en avant de la pointe de l'épaule.


QUEUE : Peut tomber quand le chien est au repos. En action, elle doit être dressée. Dans le cas où on l'écourte, l'extrémité doit être au niveau des oreilles.


MEMBRES ANTERIEURS : Epaules : Bien inclinées vers l'arrière et pas lourdement chargées de muscles. Bras : Suffisamment longs et angulés (avec les omoplates) pour que les coudes soient placés sous le corps. Antérieurs du coude aux doigts : Ossature droite, que le chien soit vu de face ou de profil.


MEMBRES POSTERIEURS : Forts et musclés ; équilibre des formes par rapport à l'épaule. Grassets : Bien angulés. Jarrets : Placés bas. Métatarses : Parallèles vus de derrière, le chien étant en station libre.


PIEDS : Ronds, durs, pourvus de bons coussinets, pas grands, ne tournant ni en dedans ni en dehors ; doigts modérément cambrés.
ALLURES : Franches, dégagées, élastiques.


ROBE POIL : Peut être lisse, rude ou « fil de fer ». Il doit être résistant aux intempéries. On ne doit pas modifier le poil (l'épiler) pour lui donner l'aspect du poil lisse ou du poil « fil de fer ».


COULEUR : Il FAUT que le blanc prédomine, avec des marques noires ou feu, ou des marques noires et des marques feu. Les marques feu peuvent aller du fauve le plus clair au fauve le plus intense (couleur de la châtaigne).


TAILLE ET POIDS : Taille idéale : 25 cm (10 pouces) à 30 cm (12 pouces). Poids : Correspond à 1 kg par 5 cm de hauteur au garrot, c'est-à-dire qu'un chien de 25 cm au garrot devrait peser environ 5 kg et un chien de 30 cm devrait peser 6 kg.


DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien. Toutefois, les défauts suivants doivent être particulièrement pénalisés. • Manque de type Terrier. • Manque d'harmonicité, c'est-à-dire hyper-exagération d'un point quelconque du standard. • Allures molles ou défectueuses. • Denture défectueuse. Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Berger Allemand

 

Standard du Berger Allemand

 

 

 

Le Berger Allemand est un chien d'utilité, de berger et de service polyvalent. Dans son comportement et son caractère, le Berger allemand doit être pondéré, bien équilibré, sûr de lui, absolument naturel, parfaitement inoffensif.


BERGER ALLEMAND

ORIGINE : Allemagne.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier sauf chiens de bouvier suisses

Section 1 Chiens de berger Avec épreuve de travail.

UTILISATION : Chien d'utilité, de berger et de service polyvalent.

BREF APERCU HISTORIQUE : Selon les documents officiels, le Club allemand du berger allemand, société affiliée au VDH (Verein fur das deutsche Hundew esen) avec siège à Augsbourg est reconnu comme association fondatrice et responsable du standard de la race. C'est au cours de sa première assemblée générale à Francfort ab Main le 20 septembre 1899 que le standard de la race a été rédigé selon les propositions de A.Meyer et de M.v.Stephanitz. Ce premier texte a été complété à l'occasion de la V Ième assemblée des membres le 28 juillet 1901, lors de la 23ème assemblée des membres le 17 septembre 1909 à Cologne, à la réunion du comité directeur et du comité consultatif à Wiesbaden le 5 septembre 1930 et à la suite de la séance de la commission d'élevage et du comité directeur le 25 mars 1961. Le texte a encore été revu dans le cadre de la WUSV (Weltunion der Vereine fur deutsche Schaferhunde / Union mondiale des sociétés du berger allemand) et adopté à la séance de la WUSV du 30 août 1976. Le standard a finalement été remanié et restructuré les 23 et 24 mars 1991 par décision ayant force de loi des comités directeurs et consultatifs. Le berger allemand, dont l'élevage méthodique débuta dès la fondation de la société en 1899, a été, à l'époque, sélectionné à partir des variétés de chiens de berger du Centre et du Sud de l'Allemagne; l'objectif était de créer un chien d'utilité hautement qualifié ; c'est dans ce sens que fut établi le standard qui prend en considération aussi bien les aptitudes physiques que le caractère et le comportement du chien

ASPECT GENERAL : Le Berger allemand est de taille moyenne, légèrement plus long que haut, vigoureux, bien musclé, avec ossature sèche; construction générale solide.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Hauteur au garrot : Mâles : 60- 65 cm Femelles : 55- 60 cm La longueur du tronc dépasse la hauteur au garrot de 10 - 17%.

COMPORTEMENT ET CARACTERE : Dans son comportement et son caractère, le Berger allemand doit être pondéré, bien équilibré, sûr de lui, absolument naturel, parfaitement inoffensif (sauf quand il est excité), vigilant et docile. Il doit faire preuve de courage, avoir un caractère bien trempé et posséder l'instinct du combat, afin de réunir les conditions qui le rendent apte à être un chien d'accompagnement, de garde, de protection, de service et de travail sur troupeaux.

TETE : Elle est cunéiforme, bien proportionnée à la taille (Sa longueur est à peu près égale aux 40% de la hauteur au garrot), sans être lourde ni trop allongée, sèche dans son aspect général et d'une largeur modérée entre les oreilles. De face et de profil, le front n'est que peu bombé, sans ou avec un sillon medio-frontal faiblement marqué. Le rapport entre la longueur du crâne et celle du chanfrein est de 1 : 1. La largeur du crâne doit être à peu près égale à sa longueur. Vu de dessus, des oreilles au bout du nez, le crâne va en s'amenuisant régulièrement; par une dépression crânio-faciale (stop) inclinée, mais pas très prononcée, il se raccorde un museau en forme de coin. Les mâchoires supérieures et inférieures sont fortement développées. le chanfrein est rectiligne; un chanfrein camus (concave) ou busque n'est pas souhaité. Les lèvres, bien tendues et jointives, sont de couleur foncée. Truffe : Doit être noire. Denture : Elle doit être robuste, saine et complète (42 dents selon la formule dentaire). Le Berger allemand a un articulé en ciseaux, c'està- dire que les incisives supérieures viennent se placer en ciseaux devant les incisives inférieures. L'articulé en tenailles, le prognathisme supérieur et le prognathisme inférieur constituent des défauts, de même que la présence d'espaces libres trop importants entre les dents (dents écartées). Une arcade incisive rectiligne est également un défaut. Les maxillaires doivent être fortement développés, pour assurer une profonde implantation osseuse des dents. Yeux : De grandeur moyenne, en amande, quelque peu obliques et non proéminents. Leur couleur doit être aussi foncée que possible. Des yeux clairs et perçants qui modifient l'expression naturelle du chien ne sont pas souhaités. Oreilles : Le Berger allemand a des oreilles dressées de grandeur moyenne, portées bien droites et symétriques (pas tirées latéralement en position oblique); avec leur pavillon tourné vers l'avant, elles se terminent en pointe. L'oreille semi-dressée ou tombante sont des défauts. Quand le chien est au repos ou en action, une oreille portée couchée vers l'arrière n'est pas un défaut.
COU : Robuste, bien musclé et sans laxité de la peau de la gorge (fanon). Il forme avec le tronc (horizontale) un angle d'environ 45°.

TRONC : La ligne du dessus va sans rupture visible depuis l'encolure bien sortie en passant par le garrot bien développé et par le dos très légèrement incliné vers l'arrière à la croupe légèrement oblique. Le dos est ferme, robuste et bien musclé. Le rein est large, fortement développé et bien musclé. La croupe, longue et légèrement oblique (angle d'environ 23° sur l'horizontale) doit se fondre dans l'attache de la queue sans solution de continuité de la ligne du dessus.

POITRINE : Elle doit être modérément large avec un sternum aussi long et bien marqué que possible. La hauteur de la poitrine doit mesurer environ les 45 à 48% de la hauteur au garrot. Les côtes doivent être modérément cintrées. Un thorax en tonneau est tout aussi défectueux qu'un thorax aux côtes plates.

QUEUE : Elle atteint au moins le jarret, mais ne doit pas dépasser le milieu du métatarse; le poil a sa face inférieure est un peu plus long; elle est portée tombante en décrivant une légère courbe; quand le chien est excité ou en action, elle se relève davantage, mais sans aller au-dessus de l'horizontale. Toute correction chirurgicale est interdite.

MEMBRES ANTERIEURS : Vus de tous les côtés, les antérieurs sont d'aplomb; vus de devant. Ils sont parfaitement parallèles. L'omoplate et le bras sont de même longueur et bien appliqués contre le tronc grâce à une musculature puissante. L'angle formé par l'omoplate et le bras mesure idéalement 90°, pratiquement jusqu'à 110°. Ni en station ni en action, les coudes ne doivent être décollés ou serrés. Vus de tous les côtés, les avant-bras sont droits et parfaitement parallèles entre eux, secs et dotés de muscles fermes. La longueur des métacarpes mesure environ un tiers de celle de l'avant-bras; il forme avec ce dernier un angle d'environ 20 à 22°. Aussi bien un métacarpe trop incliné (plus de 22°) qu'un métacarpe trop droit (moins de 20°) sont préjudiciables à l'utilité du chien, tout spécialement en ce qui concerne sa capacité d'endurance. Les pieds sont arrondis, les doigts sont bien serrés et arqués, les coussinets sont durs sans tendance à se crevasser; les ongles sont robustes et de couleur sombre.

MEMBRES POSTERIEURS : Les postérieurs sont légèrement inclinés vers l'arrière, tout en restant, vus de derrière, parallèles entre eux. La cuisse et la jambe sont d'une longueur presque identique et forment un angle d'environ 120°. les cuisses sont puissantes et bien musclées. Les jarrets sont fermes et robustes; le métatarse, sous le jarret, est perpendiculaire au sol. Les pieds ont les doigts serrés, légèrement arqués; les coussinets sont durs et de couleur foncée; les ongles sont robustes, courbes et également de couleur sombre.

ALLURES : Le Berger allemand est un trotteur. Les angulations et la longueur des membres doivent être si bien équilibrées que, sans oscillation notable de la ligne du dessus, les postérieurs peuvent s'engager vers l'avant sous le corps et les antérieurs couvrir un terrain égal. Toute tendance à une surangulation des postérieurs diminue la fermeté et l'endurance, et est préjudiciable aux capacités d'utilisation du chien. En présence de rapports corrects entre la structure générale et les angulations, on obtient des allures de grande amplitude au ras du sol sans signe apparent d'effort. Au trot, régulier et calme, la tête tendue vers l'avant et la queue légèrement relevée forment, de la pointe des oreilles par la nuque et le dos jusqu'au bout de la queue, une ligne du dessus souple, harmonieuse et ininterrompue.

PEAU : Elle est (souplement) appliquée sans former de plis.

ROBE TEXTURE DU POIL : Le pelage correct du Berger allemand est un poil double avec sous-poil. Le poil de couverture doit être aussi dense que possible, droit, rude et bien couché. Le poil est court sur la tête y compris la face interne du pavillon des oreilles, sur la face antérieure des membres, sur les pieds et sur les doigts; il est un peu plus long et plus fourni sur le cou. A la face postérieure des membres il s'allonge jusqu'au niveau du carpe ou du jarret, en formant des culottes d'ampleur modérée derrière les cuisses.

COULEUR DU POIL : Noir, avec des marques brun rouge, brunes ou jaunes jusqu'à gris clair. Noir et gris unicolore, le gris étant charbonné (ombré). Manteau et masque noir. De petites taches blanches discrètes sur le poitrail ou une coloration très claire à la face interne des membres sont tolérées, mais pas recherchées. La truffe doit être noire dans toutes les variétés de couleur. L'absence de masque, des yeux clairs à perçants, des marques claires à blanchâtres sur le poitrail et à la face interne des membres, des ongles d'une couleur claire et le bout de la queue rouge seront pénalisés en tant que signes de pigmentation insuffisante. Le sous-poil est d'un gris léger; le blanc n'est pas admis.

TAILLE ET POIDS : Mâles : hauteur au garrot : 60 à 65 cm poids : 30 à 40 kg Femelles : hauteur au garrot : 55 à 60 cm poids : 22 à 32 kg

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé selon sa gravité

DEFAUTS GRAVES :• Tout écart du présent standard qui serait préjudiciable à l'aptitude au travail du chien. • Défauts des oreilles : Oreille attachée latéralement, trop bas, semi-tombante, tirée latéralement en position • oblique, dressée sans fermeté. • Défauts importants de pigmentation. • Résistance générale fortement réduite • Défauts de denture : tout écart de l'articulé en ciseaux et de la formule dentaire, mis à part les défauts • éliminatoires.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Chiens faibles de caractère, mordeurs ou nerveusement peu équilibrés. • Chiens affectés d'une grave dysplasie de la hanche vérifiée. • Chiens affectés de déformations au niveau des oreilles et de la queue. • Chiens affectés de malformations. • Défauts de denture, en cas d'absence de 1 PM 3 plus une autre dent, ou 1 canine, ou 1 PM 4, ou 1 M 1 ou M 2, ou au total trois dents ou plus. • Chiens affectés de défauts des mâchoires : prognathisme inférieur de 2 mm et plus, prognathisme supérieur, ensemble des incisives en position bout à bout. • Plus d'un cm en plus ou en moins de la taille prescrite par le standard. • Albinisme. • Couleur blanche de la robe (même si les yeux et les ongles sont de couleur foncée). • Poil double long : poil de couverture long, mou, mal couché, avec sous-poil, formant des franges aux oreilles et aux membres, des culottes touffues et une queue touffue avec drapeau dans la partie inférieure. • Poil long : poil long et mou, sans sous-poil, en général avec formation d'une rate dans l'axe du dos, franges aux oreilles, aux membres et à la queue.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.   

 

             

Beauceron

 

Standard du Beauceron

 

Le Beauceron, ou Berger de Beauce, est un chien de berger et de garde.

Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur.

BERGER DE BEAUCE (Beauceron)

ORIGINE : France. 

UTILISATION : Chien de berger et de garde.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Section 1 Chien de berger. Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Chien de Beauce, Beauceron et Bas- Rouge sont les noms retenus à la fin du XIXème siècle pour désigner ces anciens chiens de berger français de plaine, de même type, à face rase, au poil dur et court dont les oreilles étaient écourtées. Le corps était marqué de feu, notamment aux extrémités des quatre pattes, ce qui avait incité les éleveurs d'alors à appeler ces chiens « Bas- Rouge ». La robe était ordinairement noir et feu mais il existait aussi des chiens gris ou entièrement noirs, même entièrement fauves. Ces chiens étaient élevés et sélectionnés pour leur aptitude à conduire et à garder les troupeaux.

ASPECT GENERAL : Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Le Berger de Beauce est un chien médioligne. La longueur du corps, de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse doit être légèrement supérieure à la hauteur au garrot. La tête est longue : 2/5 de la hauteur au garrot. La largeur du crâne et la hauteur de la tête sont légèrement inférieures à la moitié de à la longueur de la tête. Le crâne et le chanfrein sont de même longueur.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien d'un abord franc et sans peur. L'expression est franche, jamais méchante ni peureuse ni inquiète. Le caractère du Beauceron doit être sage et hardi.

TETE : La tête est bien ciselée avec des lignes harmonieuses. Vues de profil, les lignes du crâne et du chanfrein sont sensiblement parallèles.

REGION CRANIENNE : Crâne : Plat ou légèrement arrondi d'un côté à l'autre. Le sillon médian est peu accusé, la crête occipitale est apparente au sommet du crâne. Stop : Peu accusé, à égale distance de l'occiput et de l'extrémité du museau.

REGION FACIALE : Truffe : En rapport avec le museau, bien développée, jamais fendue et toujours noire. Museau : Ni étroit ni pointu. Lèvres : Fermes et toujours bien pigmentées. La lèvre supérieure doit venir couvrir la lèvre inférieure sans ballotter. A leur commissure, les lèvres doivent former un très léger commencement de poche qui doit rester ferme. Mâchoires/dents : Denture forte présentant un articulé en ciseaux. Yeux : Horizontaux, de forme légèrement ovales. L'iris doit être marron foncé, en tout cas, jamais plus clair que noisette foncé même si les feux sont clairets. Pour la variété arlequin, l'oeil vairon est admis. Oreilles : Haut placées. Elles sont portées droites si elles sont coupées, ni divergentes, ni convergentes, pointant légèrement vers l'avant. L'oreille bien portée est celle dont le milieu passe par une ligne imaginaire prolongeant les côtés de l'encolure. Les oreilles naturelles sont semi-dressées ou tombantes. Elles ne doivent pas être plaquées. Elles se présentent plates et plutôt courtes. La longueur de l'oreille naturelle doit être égale à la moitié de la longueur de la tête.

COU : Bien musclé, d'une bonne longueur, raccordé harmonieusement aux épaules.

CORPS : Ligne du dessus : Le dos est droit. Le rein est court, large et bien musclé. La croupe est peu inclinée. Garrot : Bien marqué. Poitrine : Le périmètre thoracique dépasse la hauteur au garrot de plus de 1/5. La poitrine descend bien jusqu'à la pointe du coude. Elle est large, haute et longue.

QUEUE : Entière, portée bas, elle descend au moins jusqu'à la pointe du jarret, sans déviation, formant un léger crochet en forme de J. En action, la queue peut être portée au plus haut dans le prolongement de la ligne de dessus.

MEMBRES ANTERIEURS : Ils sont bien d'aplombs, vus de face et de profil. Epaules : Obliques et moyennement longues. Avant-bras : Musclés. Pieds : Forts, ronds, compacts. Les ongles sont toujours noirs. Les coussinets sont durs mais cependant élastiques.

MEMBRES POSTERIEURS : Bien d'aplomb vus de profil et de derrière. Cuisse : Large et musclée. Jarret : Fort, descendu pas trop près de terre, la pointe se situant aux environs de ¼ de la hauteur du chien au garrot, formant avec la jambe un angle bien ouvert. Les métatarses sont presque verticaux, légèrement en arrière de la pointe de la fesse. Pieds : Forts, ronds, compacts. Ergots : Par tradition, les bergers ont tenus à conserver le double ergot. Les ergots forment des pouces bien séparés avec ongles, assez près du pied.

ALLURES : Souples et dégagées. Les membres restent bien en ligne. Le Berger de Beauce doit avoir un trot allongé avec une bonne amplitude du mouvement.

ROBE POIL : Ras sur la tête, fort, court, gros, ferme et couché sur le corps, de 3 à 4 cm de long. Les fesses et le dessous de la queue sont légèrement mais obligatoirement frangés. Sous-poil court, fin, dense et duveteux, de préférence gris-souris, très serré, qui n'apparaît pas au travers du poil de couverture.

COULEUR :

a) Noir et feu (noir marqué de fauve) : bas rouges. La couleur noire est très franche, les feux doivent être écureuil. Les marques feu se répartissent comme suit : • pastilles au dessus des yeux • sur les côtés du museau, diminuant progressivement sur les joues sans jamais atteindre le dessous de l'oreille • au poitrail ; deux taches sont préférées • la gorge • sous la queue • sur les membres, se perdant progressivement en montant sans toutefois envahir plus de 1/3 du membre, montant un peu plus haut à l'intérieur des membres.

b) Arlequin (bleu bigarré marqué de fauve) : gris, noir et feu, la robe est en parties égales gris et noir, les taches étant bien réparties, avec parfois plus de noir que de gris. Même répartition des feux que pour la variété noir et feu. Tache blanche discrète tolérée au poitrail.

TAILLE : Mâles : 65 cm à 70 cm au garrot. Femelles : 61 cm à 68 cm au garrot.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES : • Chien agressif ou très peureux. • Taille sortant des limites du standard. • Ossature très légère. • Oeil trop clair, ou vairon (sauf pour les arlequins). • Truffe fendue, de couleur autre que noire, ladre. • Prognathisme avec perte de contact, absence de 3 dents et plus (les PC1 ne sont pas prises en compte). • Oreilles naturelles totalement dressées et fermes. • Membres postérieurs excessivement panards. • Ergot simple ou absence totale d'ergots aux membres postérieurs. • Queue écourtée ou enroulée sur le dos. • Robe : couleur et texture autres que définies par le standard. Absence totale de feux. Poil hirsute. Nette tache blanche, bien visible au poitrail. Variété arlequin : trop de gris, noir d'un côté, gris de l'autre, tête toute gr ise (absence de noir). N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

     

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×